Coupe du monde de paracyclisme

Une médaille d’argent au goût de l’or pour Charles Moreau à Baie-Comeau

Montréal, 8 août - La pluie n’a pas empêché Charles Moreau de se démarquer, jeudi, à la Coupe du monde de paracyclisme sur route de Baie-Comeau. Le Québécois a remporté la médaille d’argent au contre-la-montre grâce à un temps de 33 min 13,31 s.

« Je suis super satisfait! J’ai bien géré ma course et mes données sont bonnes. C’est très encourageant comme résultat lorsque je me compare avec les autres coureurs », a admis Moreau après la compétition.

L’an dernier, le Victoriavillois avait décroché l’or à cette épreuve sur ce parcours. Cette fois, c’est l’Allemand Vico Merklein qui a été le plus rapide avec un temps de 32 min 23,08 s. Aux dires de l’athlète de 37 ans, la majorité des participants en H3 s’entendent tout de même pour dire que c’est lui, le réel médaillé d’or.

« En toute franchise, on visait la médaille d'or pour reprendre le résultat de l’an passé, mais après quelques discussions avec les autres coureurs de la catégorie H3, nous considérons que c’est moi qui l'ai eue », a affirmé Moreau.

C’est que Merklein en est à sa première année chez les H3, lui qui était auparavant dans la classe H4, une catégorie où les limitations physiques sont moins grandes. Jeudi, quatre compétiteurs s’échangeaient la tête à une seconde d’intervalle jusqu’à ce que le double médaillé des Jeux paralympiques de Rio chez les H4 ouvre la machine et se creuse une avance de 50 secondes pour filer vers une victoire facile.

Ce printemps, le paracycliste allemand a demandé à changer de catégorie malgré le fait qu’il est parmi les favoris en H4 depuis plusieurs années, ce qui l’a grandement avantagé, selon Moreau. Une transition qui n’a pas sa raison d’être à son avis et d'autres athlètes du circuit de la Coupe du monde.

En mai, tous les athlètes H3 ont d'ailleurs décidé de retarder le départ d'une course en signe de protestation. « C’était la première fois dans l’histoire du paracyclisme que chaque nation s’unissait contre l’UCI. Nous leur avons demandé de réagir et de prendre des actions concrètes pour réviser leur décision », a expliqué Charles Moreau, qui occupe présentement le deuxième rang du classement général du circuit de la Coupe du monde.

« Après l’avoir vu courir une première fois ce printemps, l’UCI a décidé de le laisser en H4. Merklein a ensuite demandé un protêt et est parvenu à faire annuler la décision, ce qui est complètement aberrant. Le système est censé rendre le sport plus équitable entre les différents handicaps et des athlètes comme Merklein parviennent à le contourner », a tranché Moreau.

À l’approche des Jeux paralympiques de Tokyo, Charles Moreau espère que des actions seront prises rapidement. « J’ai hâte de voir comment ça va se passer. Nous nous attendons à ce que l’UCI se rende à l’évidence et le remette dans sa catégorie. »

Moreau prêt pour la course en ligne
Baie-Comeau est la première ville au monde à recevoir une compétition internationale de paracyclisme pour une sixième fois. Le parcours de la course en ligne, à laquelle participera Charles Moreau samedi, a toutefois changé depuis l’année dernière. Avec plus de montées, le Québécois est désavantagé, mais demeure tout de même optimiste.

« Tout peut arriver dans une course en ligne. La forme est bonne et je pense qu’un top-5 est envisageable », a affirmé Moreau, huitième l’an dernier.

Également en action, Eric Page (H2) a pris le neuvième du contre-la-montre de sa catégorie. Chez les H5, Patrick Desnoyers a terminé avant-dernier, au dixième rang.

Plus tôt dans la journée, trois Québécois ont pris part à l’action chez les T2. Chez les hommes, Louis-Albert Corriveau-Jolin a pris le septième rang en franchissant les 9,45 kilomètres du parcours en 18 min 49,54 s, tandis que Michael Shetler a terminé tout juste derrière lui, au huitième échelon.

Du côté féminin, Marie-Ève Croteau a conclu au pied du podium en T2, à 13,07 secondes de la troisième place occupée par l’Allemande Jana Majunke. L’Australienne Carol Cooke (19 min 39,06 s) et l’Américaine Jill Walsh (20 min 07,26 s) ont fini première et deuxième.

La Coupe du monde de Baie-Comeau reprendra vendredi et plusieurs cyclistes québécois seront de la partie. Marie-Claude Molnar (C4) sera sur la ligne de départ en avant-midi, tandis que Daniel Chalifour et Jean-Michel Lachance ainsi que Matthieu Croteau-Daigle et Michel Jean seront de l’épreuve en tandem, tout comme Annie Bouchard et Evelyne Gagnon, en plus de Benoît Lalumière-Cloutier et Maximilien Moreau.

Rédaction : Émilie Bouchard Labonté

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net