Coupe du monde de vélo de montagne

« J’ai bataillé fort jusqu’à la fin », Léandre Bouchard

Montréal, 4 août - Léandre Bouchard a signé le meilleur résultat du pays de la catégorie élite masculine dimanche lors de l’épreuve de cross-country de la Coupe du monde de vélo de montagne de Val di Sole. Le Québécois a rallié l’arrivée au 42e rang en Italie.

Le Néerlandais Mathieu Van der Poel a remporté l’or, tandis que les Suisses Mathias Flueckiger (+18 secondes) et Nino Schurter (+53 secondes) ont mis la main sur l’argent et le bronze.

L’Almatois a pour sa part accusé un retard de 7 minutes 10 secondes sur Van der Poel. Bouchard a d’ailleurs qualifié sa course de « correcte », lui qui a perdu quelques rangs au fil des tours.

« J’étais content de partir sur la troisième ligne grâce à ma performance du short track. Malheureusement, j’ai un peu échappé ma pédale au départ, alors j’ai reculé un peu (au classement) et il y a eu un petit embouteillage. Ça jouait très serré et il y avait beaucoup de coureurs près de moi. J’ai bataillé fort jusqu’à la fin. C’était beaucoup mieux que l’an passé sur ce même parcours. J’essaie de chercher les points positifs de la course comme le fait que je suis arrivé premier de mon peloton à la fin », a dit Bouchard, 55e l’an dernier.

Pour l’Olympien, le fait d’avoir pris le départ de la course sur circuit court vendredi lui a donné un bon coup de pouce pour l’épreuve de dimanche.

« Cette course m’a fait monter de plusieurs positions. Au lieu de partir 44e, je suis partie 17e dimanche, ce qui est tout un avantage pour moi. Il faut être parmi les 40 premiers inscrits pour y participer, mais parfois, il y a des refus dans les coureurs, alors il y a des substituts désignés. Les deux fois que j’y ai participé, c’est de cette façon. Je suis juste sur la limite, alors j’espère pouvoir faire le short track la semaine prochaine », a expliqué l’athlète de 26 ans.

Le cycliste aura peu de temps de repos puisqu’il participera à la Coupe du monde de Lenzerheide, en Suisse, le week-end prochain. Léandre Bouchard a bien hâte de prendre le départ, car il affirme que ce parcours à haute vitesse qui a moins de dénivelés lui convient très bien.

« À Val di Sole, c’est plus difficile pour les gros gabarits de mon genre parce qu’il y a quatre montées et c’est très incliné comme parcours. Je me débrouille bien dans un parcours à haute vitesse. J’ai fini 26e aux Championnats du monde à Lenzerheide l’an dernier et 18e à la Coupe du monde en 2016. C’est un parcours que j’affectionne et qui correspond bien à mes qualités. »

Le Québécois Raphaël Gagné (-4 tours) a quant à lui conclu au 105e rang.

Du côté féminin, la Française Pauline Ferrand-Prévot a été la plus rapide de cette épreuve devant la Suisse Jolanda Neff (+1 seconde) et la Suédoise Jenny Rissveds (+1 minute 1 seconde). La Val-Davidoise Cindy Montambault (+11 minutes 16 secondes) a fini 43e.

Chez les moins de 23 ans, la Terrebonnienne Laurie Arseneault (+9 minutes 54 secondes) et la Montvaloise Juliette Tétreault (+14 minutes 47 secondes) ont pris les 28e et 40e rangs de cette course remportée par l’Allemande Ronja Eibl.

Finalement, le Québécois Raphaël Auclair a franchi la ligne d’arrivée au 78e échelon à 13 minutes 57 secondes du gagnant, le Roumain Vlad Dascalu.

Rédaction : Audrey Clément-Robert

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net