Jeux panaméricains

Médaille d’argent et positivisme pour Laurie Jussaume

Montréal, 2 août - Laurie Jussaume et ses coéquipières Erin Attwell, Miriam Brouwer et Maggie Coles-Lyster ont signé leur meilleur temps à vie, vendredi, en finale de la poursuite par équipe des Jeux panaméricains de Lima, au Pérou. Leur chrono de 4 min 27,799 s n’a toutefois pas été suffisant pour vaincre les Américaines qui étaient « dans une classe à part ».

Comme elles l’ont fait tout au long de la compétition, les représentantes des États-Unis ont survolé la piste pour conclure la course en 4 min 24,099 s, ce qui leur a permis de remporter la médaille d’or.

« Elles (les Américaines) sont très fortes! Nous avons fait notre meilleur temps à vie, mais ça n’a pas été assez pour les battre. Il faut leur donner le crédit qu’elles méritent », a indiqué Laurie Jussaume qui, malgré la défaite, était plus que satisfaite de la performance de son équipe.

« Il y a beaucoup de positif à ressortir! Notre exécution était vraiment bonne aujourd’hui (vendredi). Nous savions que nous étions prêtes et nous avons fait une excellente course. C’est sûr que nous souhaitions l’or, mais nous sommes quand même contentes de notre résultat. »

La cycliste de Contrecoeur profitera maintenant d’une courte période de repos avant de participer au contre-la-montre individuel en cyclisme sur route, une épreuve qu’elle aborde avec beaucoup d’enthousiasme.

« La glace est brisée et il y a moins de stress, c’est certain! Ça fait une semaine que je suis ici, je me suis habituée à l’environnement et je suis de plus en plus à l’aise. Ce sera un beau défi et je me sens prête », a-t-elle conclu.

Archambault s’incline au repêchage
Un peu plus tôt dans la journée de vendredi, Joël Archambault participait à l’épreuve du sprint individuel masculin. Classé 12e à l’issue des qualifications, le Québécois a été le dernier coureur à recevoir son laissez-passer pour les huitièmes de finale.

Quelques minutes plus tard, l’athlète de Sainte-Christine a plié l’échine face à Nicholas Paul, un cycliste trinidadien qui avait établi un record des Jeux panaméricains en qualifications avec un chronomètre de 9,808 s.

Archambault s’est ensuite dirigé vers le repêchage, où il a subi l’élimination en terminant deuxième de son groupe derrière le Colombien Santiago Ramirez Morales.

Joël Archambault pourra se reprendre dès dimanche, alors qu’il sera en piste pour l’épreuve en keirin.

Rédaction : Mathieu Fontaine

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net