Championnats du monde de paracyclisme sur piste

Marie-Claude Molnar atteint ses objectifs à Apeldoorn

Montréal, 16 mars 2019 – Marie-Claude Molnar attendait avec impatience de s’élancer à la poursuite individuelle des C4 aux Championnats du monde de paracyclisme disputés à Apeldoorn, aux Pays-Bas. Chose faite samedi, la Québécoise a couru à la hauteur de ses attentes en prenant le quatrième rang de l’épreuve.

Auteure du quatrième meilleur chrono des qualifications grâce à un temps de 4 min 2,209 s, l’athlète de 32 ans pouvait déjà dire mission accomplie. « Je souhaitais me rapprocher le plus possible de la barre des 4 minutes et j’ai réalisé mon objectif. C’est de loin ma meilleure performance à vie dans cette épreuve », a-t-elle fait savoir.

Qualifiée pour le duel pour le bronze face à l’Australienne Meg Lemon, la Longueuilloise n’est pas parvenue à franchir la ligne d’arrivée avant son adversaire. « En finale pour le bronze, la stratégie était de rendre la course difficile pour l'autre coureuse, ce qui a été fait. Je suis sortie assez rapidement du bloc et j’ai fait quelques tours rapides. Vers la mi-course, le rythme m’a rattrapé et je n’ai pas pu maintenir la cadence », a poursuivi celle qui a complété cette course a 3,377 secondes de sa rivale.

En grande finale, l’Australienne Emily Petricola s’est imposée sur la Canadienne Keely Shaw en inscrivant une nouvelle marque mondiale de 3 min 43,620 s.

La fatigue rattrape Molnar au scratch
De retour sur la piste pour la course scratch, Molnar a dû puiser dans ses réserves d’énergie pour finalement prendre le cinquième rang. « Le scratch était la troisième et dernière course de la journée, mais c’était aussi la plus difficile. Avec la fatigue, mon temps de réaction n’était pas aussi rapide! J’ai quand même fourni de bons efforts et je suis fière de ma performance », a expliqué Molnar à la suite de cette journée haute en émotions.

C’est la Chinoise Ruan Jianping qui a été couronnée lors de cette épreuve, elle qui a devancé les Australiennes Meg Lemon et Emily Petricola, respectivement médaillées d’argent et de bronze.

Même si elle n’a pas été en mesure de remporter de médaille lors de la dernière journée de compétition de ces Championnats du monde, Marie-Claude Molnar a terminé troisième au classement cumulatif, ce qui est de bon augure pour le reste de la saison.

« Je vais essayer de transporter ces belles performances aux Championnats nationaux qui auront lieu dans trois semaines. J’ai la chance d’être entourée par une équipe du tonnerre qui investit beaucoup de temps et de savoir-faire pour s’assurer que je puisse performer au mieux de mes capacités. Il faut bâtir là-dessus pour la suite des choses », a-t-elle conclu.

Rédaction : Mathieu Fontaine

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net