Coupe du monde de paracyclisme

Charles Moreau met la main sur le maillot de meneur

Montréal, 7 juillet 2018 – Après avoir remporté l’or au contre-la-montre vendredi, Charles Moreau a cette fois terminé au pied du podium, samedi, à la Coupe du monde de paracyclisme sur route d’Emmen, aux Pays-Bas. Il n’est toutefois pas trop déçu de sa quatrième place, puisqu’il a du même coup mis la main sur le maillot de meneur du circuit de la Coupe du monde pour une première fois dans sa carrière.

« Ç’a été une bonne course avec beaucoup de mouvement dans le peloton et pas mal d’action. Ça aurait été l’idéal de monter sur le podium et c’était ça l’objectif, mais compte tenu qu’il y a eu deux revirements de situation durant la course qui ont affecté le résultat final, je suis satisfait », a-t-il commenté.

Moreau a pris le quatrième rang de la course sur route de 63 kilomètres chez les H3. Il a franchi l’arrivée en 1 h 39 min 36 s, une seconde plus tard que le gagnant, le Belge Jean-François Deberg.

« Au troisième tour, le peloton de tête était encore assez massif avec 15 coureurs. Il y avait donc encore plusieurs coureurs moins expérimentés qui s’étaient accrochés. J’étais derrière un de ceux-là et il a freiné de façon subite avant un virage à 180 degrés. Je suis donc resté coincé dans sa roue et nous nous sommes complètement arrêtés alors que le restant du peloton a continué », a expliqué Moreau.

Le paracycliste québécois a ensuite dû travailler sur un tour complet afin de revenir dans le peloton de tête.

Coureur expérimenté, Moreau savait qu’il devait bien se positionner avant le dernier virage à 180 degrés de la course, car le résultat final allait se jouer là. Il s’est donc placé troisième dans les dernières accélérations avant ce virage, mais il a été pris dans un autre accrochage.

« Deux coureurs ont mal pris leur virage et ça m’a déporté dans le champ. Je suis revenu un peu sur la route, mais ça m’a vraiment ralenti et ç’a modifié ma trajectoire. Il y en a qui en ont profité pour attaquer pendant ce temps-là. Je suis remonté autant que j’ai pu, mais je n’ai pas pu remonter plus que la quatrième place. »

« C’est dommage. La forme était là. Je suis quand même satisfait. Malgré ma quatrième place, je détiens maintenant le maillot du leader de la Coupe du monde. C’est moi qui mène en ce moment par rapport aux deux Coupes du monde qui ont eu lieu. C’est une première pour moi et je suis satisfait de ça. »

Le Tchèque Vaclav Antal et l’Allemand Johannes Herter sont montés sur les deuxième et troisième marches du podium. Le Canadien Joey Desjardins a quant à lui terminé huitième.

Seul autre Québécois en action samedi, le Montréalais Michael Shetler a fini sixième de la course sur route (T2) avec un temps de 45 min 57 s.

Dimanche, Annie Bouchard, Nicole Clermont, Évelyne Gagnon, Daniel Chalifour, Jean-Michel Lachance, Matthieu Croteau-Daigle et Benoit Lussier seront en action pour la dernière journée de la Coupe du monde d’Emmen.

Rédaction : Valérie Daraiche

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net