Tour d’Oman

La pluie et la grêle s’invitent au Tour d’Oman

Montréal, 18 février 2016 – Les 176,5 kilomètres sans trop de dénivelés que comptait la troisième étape ne laissaient pas place à plusieurs scénarios, mercredi, au Tour d’Oman. C’est finalement une averse qui a volé la vedette, mais cela n’a pas empêché une victoire au sprint par le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha).

Auteur de trois victoires d’étapes du Tour du Qatar la semaine dernière, Kristoff a cette fois devancé le Néerlandais Moreno Hofland (LottoNI-Jumbo) et le Belge Roy Jans (Wanty – Groupe Gobert). Les 96 premiers cyclistes ont tous terminé dans le même temps que le vainqueur.

« Il n’y a pas eu trop d’excitation aujourd’hui. L’orage qui est tombé avec de la pluie et de la grêle est pas mal le fait marquant de la journée ! » a affirmé le membre de la formation AG2R La Mondiale Hugo Houle qui a terminé 121e de l’étape, à 3 minutes 4 secondes de la tête.

Le cycliste de Sainte-Perpétue a à nouveau travaillé à bien placer ses coéquipiers Domenico Pozzovivo et Romain Bardet, respectivement 53e et 61e à avoir rejoint l’arrivée. « Nous anticipions du vent pour les 25-30 derniers kilomètres et avec la pluie, ç’a mis une tension dans le peloton pour être bien positionné et éviter les chutes. De notre côté, nous avons protégé Domenico et Romain pour qu’ils soient à l’abri de tous les problèmes, a-t-il expliqué. Au sprint final, j’ai fait mon effort pour essayer de bien les placer devant pour les derniers 3-4 kilomètres pour être certain qu’ils évitent les chutes, puis je suis rentré tranquille derrière. »

Dixième jeudi, le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) conserve la tête du classement général grâce à une avance de quatre secondes sur l’Italien Vincenzo Nibali (Astana).

Étape-reine du Tour d’Oman, la course de vendredi, longue de 177 kilomètres, se terminera à 1435 mètres d’altitude après l’ascension de la « montagne verte » qui mènera les coureurs à Jabal Al Akhdhar.

Les membres d’AG2R La Mondiale consacreront leur énergie sur Bardet et Pozzovivo, actuellement quatrième et huitième au classement général.

« Ce sera la grosse journée du Tour. Nous tenterons d’être dans les meilleures dispositions possible pour que Romain et Domenico soient en mesure de montrer ce qu’ils ont dans les jambes pour la montée », a expliqué Hugo Houle, 64e du général à 5 minutes 41 secondes d’Edvald Boasson Hagen.

Quel que soit son rôle, le Québécois sera prêt à aider ses coéquipiers. « Ça va dépendre de la tournure que prendra la course, mais ma forme est excellente. Peu importe ce que j’aurai à faire, je serai au boulot ! Je vais me donner à 110% pour les boys ! »

Rédaction : Émilie Bouchard Labonté

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive