Grand Prix de Gatineau

Numainville sur la deuxième marche

Montréal, 4 juin 2015 - – Joëlle Numainville est montée sur la deuxième marche du podium de la course 1.1 de l’Union cycliste internationale présentée au Grand Prix de Gatineau, jeudi.

La Lavalloise, représentant l’équipe nationale du Canada, a été devancée par la Néerlandaise Kirsten Wild (Hitecs Products) qui a triomphé en 2 h 45 min 14 s et a ainsi décroché son huitième titre de la saison. La Luxembourgeoise Christine Marjerus (Équipe Luxembourg) a complété le podium.

« Je suis vraiment contente, parce que c’était la première fois de l’année que je voyais mes amies ici au Québec, a commenté Numainville. J’ai beaucoup couru en Europe cette année et ça fait du bien de revenir en Amérique du Nord. J’ai des amies qui vont arrêter l’an prochain, alors c’était l’une des dernières courses que je faisais avec elles. J’étais vraiment motivée, mais en même temps je profitais de chaque moment. C’était vraiment bien. J’étais calme et je savais ce que je devais faire. De revenir ici à Montréal et de courser devant sa famille et ses amis, c'était génial ! »

« Je suis vraiment fière de ma performance. L’an passé j’ai dû arrêter longtemps à cause d’une commotion cérébrale. Je fais partie de l’une des meilleures équipes au monde, donc je ne suis pas toujours celle qui est choisie comme leader. D’être ici et de l’être devant mes partisans c’était incroyable », a-t-elle ajouté.

La course s’est terminée avec un sprint de masse dont faisait partie les 39 premières cyclistes. Kirsti Lay (Sas-Mazda-Macogep-Specialized), de Montréal, s’est classée 18e, Karol-Ann Canuel (Team Velocio SRAM), d’Alma, 30e et Gabrielle Pilote-Fortin (DNA Cycling), de Neuville, 33e.

« Les filles de Velocio étaient vraiment agressives, mais je ne savais pas si elles allaient être capable de tenir. Dans ma tête je me disais que soit ça allait finir en échappé avec elles, ou en sprint. Finalement ça s’est terminé en sprint et en arrivant à ce moment-là, je savais qu’en bas de la côte je devais être dans les cinq premières pour avoir une chance. J’ai réussi mon objectif », a indiqué Numainville.

Alors qu’il restait environ 10 km à faire, Canuel s’est glissée en tête du peloton. Elle s’est cependant fait dépasser par un groupe de sprinteuses à la borne du quatrième kilomètre avant la fin.

La Montréalaise Lex Albrecht (Team Optum) était dans le troisième groupe d’athlètes à attendre l’arrivée, en 44e place, avec un temps de 2 h 45 min 30 s. Marie-Soleil Blais et Élizabeth Albert, de l’Équipe du Québec, ont fini respectivement 50e et 51e.

Des 114 coureuses à avoir pris le départ, 79 ont franchi l’arrivée de la course se déroulant près du Parc de la Gatineau.

Le Grand Prix de Gatineau se poursuit vendredi avec le Chrono féminin.

D’autres résultats québécois :
Dafné Théroux-Izquierdo (Sas-Mazda-Macogep-Specialized) – 58e
Rebecca Beaumont (Équipe du Québec) – 59e
Adriane Provost (Sas-Mazda-Macogep-Specialized) – 63e
Catherine Dessureault (Sas-Mazda-Macogep-Specialized) – 70e
Alizée Brien (Team Tibco-SVB) – 72e
Nancy Labbé-Giguère (Sélection Capitale nationale) – 79e

Rédaction : Alexandra Piché

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive