Tour d’Italie

Pozzovivo à l’hôpital, Houle et AG2R La Mondiale orphelins

Montréal, 11 mai 2015 – L’Italien Domenico Pozzovivo voudra vite oublier la 98e édition du Tour d’Italie, une sévère chute dans la dernière descente de la troisième étape l’ayant laissé inconscient sur le bitume et conduit à l’hôpital. Hugo Houle et AG2R La Mondiale se sont donc retrouvés orphelins de meneur lundi.

Après avoir été pris dans une chute dimanche, Pozzovivo a perdu le contrôle de son vélo dans une courbe de l’ultime descente avant la ligne d’arrivée, avec une quarantaine de kilomètres à faire à l’épreuve. On a craint le pire en voyant l’Italien immobile quelques minutes. Visage ensanglanté, il a quitté en ambulance.

« J’ai l’impression que sa roue avant a décroché, a mentionné Houle en entrevue à Sportcom. Il a happé le sol directement avec sa tête et il a perdu connaissance. Maintenant, il va mieux. Il n’y a pas de danger pour lui », a-t-il ajouté, en se faisant rassurant.

Cinquième du Giro l’année dernière, Pozzovivo était un des favoris pour le podium du général. Les efforts des membres d’AG2R La Mondiale se concentraient donc évidemment vers lui.

« Pour nous, c’est une grosse perte, a indiqué le Québécois. C’est toujours troublant de voir un coéquipier dans un état pareil. Sur la route, c’est tout le temps dangereux. Nous faisons attention au maximum, mais quand des choses comme ça arrivent, ça fait toujours réfléchir. »

Tinkoff-Saxo mène le bal
Les représentants de Tinkoff-Saxo, de l’Espagnol Alberto Contador, ont mené la charge lundi. « Ils ont mis un gros tempo toute la journée. C’était assez difficile de remonter, il fallait garder sa place. Le parcours était très, très sinueux. Monte, descend, tourne à gauche, tourne à droite. Il fallait rester bien placé, sinon c’était difficile de subir les relances », a précisé Houle.

L’Australien Michael Matthews (Orica GreenEdge) l’a emporté au sprint au terme des 136 kilomètres entre Rapallo et Sestri Levante. Il a respectivement devancé l’Italien Fabio Felline (Trek Factory) et le Belge Philippe Gilbert (BMC). Malgré les montées, pas moins de 74 athlètes ont été crédités du même temps, un chrono de 3 h 33 min 53 s.

Au classement général, Matthews reste en tête, devant trois de ses coéquipiers. Grace aux 10 secondes de bonification de la victoire, il devance maintenant Contador de 17 secondes, l’Italien Fabio Aru (Astana) de 23 secondes, le Colombien Rigoberto Uran (Etixx - Quick-Step) de 29 secondes et l’Australien Richie Porte (Sky) de 37 secondes.

Du côté d’AG2R La Mondiale, l’Italien Matteo Montaguti, 13e, a été son meilleur porte-couleurs, tandis que Houle a fini 121e, dans un groupe de 29 cyclistes qui a conclu à 14 minutes et 7 secondes du gagnant.

« J’ai terminé tranquille. Ç’a bien été en général », a souligné l’athlète de Sainte-Perpétue, qui devrait voir son rôle au sein de l’équipe changer avec le départ de Pozzovivo.

« Il va falloir être agressifs et penser plus aux victoires d’étape. Je vais avoir plus de liberté je pense. Si ma forme est bonne, je vais aller à l’attaque si j’en ai la chance. »

« Pour l’instant, je vais quand même rester sage. C’est mon premier grand tour, je ne ferai pas le fou la première semaine », a-t-il assuré.

Mardi, la quatrième étape aura un profil similaire à celle de lundi. Elle se déroulera sur 150 kilomètres, entre Chiavari et La Spezia.

« Ce sera encore beaucoup de montées, de virages. Il risque d’y avoir autant d’action », a avancé Houle.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive