Tour d’Italie

« C’est juste une malchance, ça arrive » - Hugo Houle

Montréal, 10 mai 2015 – Cauchemar pour Hugo Houle et AG2R La Mondiale au Tour d’Italie dimanche, alors que l’Italien Domenico Pozzovivo, leur meneur désigné, a été pris dans une chute à environ 10 kilomètres de l’arrivée de la deuxième étape. Résultat, un retard de 1 minute et 9 secondes sur les 79 « survivants » du peloton principal.

Installés dans le peloton qui a avalé les cinq fugitifs du jour, les porte-couleurs d’AG2R La Mondiale ont vu cette chute chambouler leurs plans. Plutôt que de préparer le sprint final, les coéquipiers toujours près de Pozzovivo ont dû brûler des cartouches pour tenter de recoller leur leader au peloton.

Malheureusement pour eux, les coureurs de Tinkoff-Saxo roulaient à un rythme plus que soutenu devant, cherchant à protéger l’Espagnol Alberto Contador de possibles malchances justement.

« Nous étions bien placés aux avant-postes, a assuré Houle. Juste avant de commencer le dernier tour, il y a eu une chute dans le peloton. J’avais Domenico dans ma roue. Il a un peu paniqué quand c’est arrivé et un vélo a heurté sa roue avant. Il a été obligé de posé pied à terre. Quand il s’est fait accrocher, sa chaîne a déraillé et ç’a pris un certain moment avant qu’il puisse repartir. »

« Nous avons roulé à bloc pour essayer de remonter. Malheureusement, il n’a pas réussi à revenir. C’est très décevant, mais c’est la vie, c’est la course... Trois semaines c’est long, il faut rester positif », a lancé l’athlète de Sainte-Perpétue. AG2R La Mondiale aurait-il dû imiter Tinkoff-Saxo et rouler en tête de peloton pour éviter les surprises? « Nous n’étions pas mal placés. Toute l’équipe a passé, sauf Domenico. Je ne pense pas que nous ayons fait une erreur en tant que telle. C’est juste une malchance, ça arrive. »

Viviani souffle la victoire à Hofland
L’Italien Elia Viviani (Sky) y est allé d’une démonstration de force dans le final en soufflant la victoire au Néerlandais Moreno Hofland (LottoNL-Jumbo). Viviani a savouré son premier succès dans un grand tour en devançant Hofland par moins d’une roue d’écart. L'Allemand André Greipel (Lotto Soudal) s’est classé au troisième rang.

Outre le vainqueur, 78 coureurs ont été crédités d’un temps de 4 h 13 min 18 s au terme de la course de 177 kilomètres entre Albenga et Gênes. Parmi eux, des favoris, dont l’Italien Fabio Aru (Astana), qui a fini 12e, le Colombien Rigoberto Uran (Etixx - Quick-Step), 16e, l’Australien Richie Porte (Sky), 22e, et Contador, 24e.

Le Colombien Carlos Betancur, 31e, a été le meilleur d’AG2R La Mondiale. Houle a pour sa part terminé 167e, à 4 minutes et 43 secondes.

Le Britanno-Colombien Ryder Hesjedal (Cannondale-Garmin), seul autre Canadien, a pris le 46e échelon.

Au classement général, Orica GreenEdge a conservé le maillot rose, l’Australien Simon Gerrans le passant à son compatriote Michael Matthews. Contador est à 7 secondes, Aru à 13 secondes, Uran à 19 secondes et Porte à 27 secondes.

Pozzovivo accuse quant à lui un retard de 1 minute et 57 secondes sur Matthews.

Lundi, la troisième étape se déroulera sur un parcours plutôt accidenté de 136 kilomètres entre Rapallo et Sestri Levante.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive