Championnats du monde sur piste

Hugo Barrette se sentait pourtant « prêt à tout détruire »

Montréal, 27 février 2014 – Hugo Barrette a raté de peu, jeudi après-midi, sa qualification pour les demi-finales et a fini 13e de l’épreuve du keirin dans le cadre des Championnats du monde de cyclisme sur piste présentés à Cali, en Colombie.

Au premier tour, l’athlète originaire de Cap-aux-Meules s’est classé deuxième de sa vague, à seulement 269 millièmes de seconde du premier. Les gagnants des quatre courses de cette première phase passaient à la deuxième ronde.

Barrette a ensuite terminé troisième de sa manche de repêchage, respectivement à 112 et 98 millièmes des premier et deuxième. Les deux meilleurs de chacune des quatre vagues du repêchage accédaient aussi aux demi-finales.

« Je n’aime pas ça dire ça, mais je suis déçu parce que j’avais la forme pour au moins me qualifier dans les demi-finales. J’ai fait de mon mieux, je ne pouvais pas faire beaucoup plus que ça. J’ai bien couru, mais les autres coureurs l’ont mieux fait que moi », a résumé le Québécois.

« C’est frustrant parce que je suis dans la forme de ma vie. J’avais de très bonnes jambes, je me sentais vraiment bien, je me sentais prêt à tout détruire. Ça n’a juste pas tourné en ma faveur. »

« En général, pour ma première épreuve individuelle aux Championnats du monde, je ne suis pas satisfait de ma 13e place, mais je vais la prendre. »

Prochaine sortie, le sprint individuel
Samedi, Barrette prendra part au sprint individuel, une autre course qui s’annonce des plus serrées.

« La compétition est tellement relevée maintenant, beaucoup plus que dans le passé, selon le Madelinot. (Au sprint), ton résultat est lié de près à ton résultat en qualification, dans le 200 mètres lancé. »

« Entre le 1er et le 24e qualifié, il y aura peut-être 2 dixièmes de seconde de différence. Auparavant, si tu te qualifiais premier, c’était un peu les vacances en première ronde. Maintenant, tu peux te faire sortir dès le départ », a-t-il expliqué.

Le Québécois espère donc mettre les chances de son côté. « Je m’attends à être parmi les 24 qualifiés. Dans le meilleur des scénarios, je me qualifierais top-12 pour amorcer la première ronde contre un gars moins fort. »

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive