Championnats du monde de paracyclisme

Labbé assez déçu, Petitclerc vraiment satisfaite

Montréal, 8 septembre 2011 – Robert Labbé et Chantal Petitclerc ont chacun obtenu une cinquième place, jeudi, aux épreuves de contre-la-montre en vélo à main aux Championnats du monde de paracyclisme présentés à Roskilde, au Danemark.

Labbé a fini à 2 minutes et 10,33 secondes du vainqueur, l’Irlandais Mark Rohan, qui a réussi un temps de 31 min 03,50 s à l’épreuve de 15,2 kilomètres de la classe H1. Rohan a respectivement devancé l’Israélien Koby Lion, de 13,27 secondes, et l’Autrichien Wolfgang Schattauer, de 1 minute et 05,70 secondes.

« Ça serait mentir de dire que je suis satisfait, Je suis assez déçu de mon résultat », a souligné le résidant de Québec, médaillé de bronze de la spécialité aux mondiaux de 2010 et champion en 2009.

« Je savais qu’il y aurait de la compétition, mais je m’attendais au moins à être du top-3, a-t-il poursuivi. J’étais vraiment stressé. Au premier tour, j’avais moins de force que d’habitude. »

Labbé veut se reprendre à la course en ligne de 46,2 kilomètres samedi. « Je dois rester dans le peloton au premier tour, après ça va bien aller. Je suis un gars d’endurance, ça jouera sûrement en ma faveur. »

Une bébite un peu étrange
Petitclerc a pour sa part accusé un retard de 4 minutes et 10,09 secondes sur l’Américaine Monica Bascio, gagnante de la catégorie H3. Grâce à un chrono de 28 min 26,87 s, Bascio a battu la Suisse Sandra Graf de 36,07 secondes et la Néo-Zélandaise Susan Reid de 3 minutes et 06,61 secondes.

« Je suis vraiment très satisfaite, a souligné l’athlète de Saint-Marc-des-Carrières. Le contre-la-montre est une bébite un peu étrange pour moi. C’est la première fois que je fais une compétition où je ne sais pas où sont les autres. Ça me déstabilise parce que je ne vois pas les filles devant et que je ne sais pas s’il y en a qui me rattrapent derrière. »

« Une cinquième place, je savais que c’était possible et c’était ça mon objectif », a poursuivi la multiple championne paralympique et mondiale de para-athlétisme. « Ce qui est positif, c’est qu’il y a quatre filles qui m’avaient battue à la Coupe du monde de Baie-Comeau et à celle d’Espagne qui sont derrière moi aujourd’hui (jeudi). Je m’en vais dans la bonne direction. »

La résidante de Montréal en est par ailleurs à ses premiers pas en paracyclisme. « C’est venu dans ma vie en début d’année, un peu par hasard. J’étais blessée et j’ai délaissé le fauteuil roulant. De plus en plus, j’utilisais le vélo à main et j’ai brisé la glace avec une première compétition au Défi sportif en avril. »

« C’est clair qu’il me reste encore bien des croûtes à manger. Un vélo à main, ce n’est pas comme un fauteuil de course », a conclu Petitclerc.

Trois autres Québécois
Toujours en vélo à main, Rico Morneau et Mark Beggs ont terminé, dans l’ordre, aux 10e et 12e rangs de la classe H2. Morneau, de Sainte-Martine, a accusé 2 minutes et 05,50 secondes de retard, alors que Beggs, de Montréal, a conclu 2 minutes et 57,37 secondes derrière.

Marie-Claude Molnar, l’autre athlète de la Belle Province en action jeudi, a quant à elle conclu troisième de la catégorie C4, qui regroupait trois participantes.

Chez les autres Canadiens, Brayden McDougall s’est classé 7e du côté des C1, Mark Ledo a fini 9e dans la classe H3, Arnold Boldt a pris le 11e échelon de la catégorie C2 et Karen March a terminé 2e et dernière des H1.

Vendredi, les contre-la-montre pour les paracyclistes en tricycle et ceux en tandem seront présentés.

Marie-Ève Croteau (T2) sera de la partie en tricycle, tout comme les tandems de Geneviève Ouellet et Émilie Roy, Robbi Weldon et Lyne Bessette, Alexandre Carrier et Luc Dionne, Daniel Chalifour et Alexandre Cloutier, Stéphane Côté et Pierre-Olivier Boily.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive