Guillaume Boivin remporte la deuxième étape

(St-Georges – Le 12 juin 2013) Guillaume Boivin de l'équipe nationale canadienne a remporté la deuxième étape du Tour de Beauce dans un sprint et ce grâce à l'excellent travail accompli par le « train bleu canadien » dans les trois derniers kilomètres lors du dernier tour du circuit final à Thetford Mines.

Avec cette victoire, Boivin s'est mérité le maillot jaune Desjardins pour l'étape de demain en tant que leader de la course. Boivin prend également le maillot blanc Hydro-Québec décerné au meneur du classement aux points.

« Les gars de l'équipe nationale ont bien travaillé ensemble. Aujourd'hui nous savions que nous avions de bonnes jambes dans le dernier tour. Nous avons eu à combler 45 secondes dans le dernier tour et c'était très difficile à ramener. À la fin, l'équipe était unie et a travaillé ensemble pour atteindre les objectifs. Dominique Rollin, Nic Hamilton et Christian Meier ont travaillé de façon exceptionnelle aujourd'hui à l'avant du peloton pour ramener le groupe. Beaucoup de crédit va à ces gars pour cette victoire » a déclaré Guillaume Boivin après la course.

« Je ne pensais pas trop au maillot jaune avant de venir ici. Je me suis dit que presque tous les cyclistes professionnels au Canada ont remporté une étape du Tour de Beauce dans leur carrière. Il s'agit d'une course solide pour les Canadiens. Je me suis aussi dit que j'avais besoin de cette victoire à mon palmarès. Je suis très heureux de cette victoire. »

Au début de la course et après quelques tentatives d’attaques pour briser le peloton, un groupe de trois coureurs a décollé dans une échappée qui a tenu bon jusqu'au dernier 500m de la course. L’échappée, qui a réussi à accroître son écart à 3 :25, a très bien travaillé ensemble, a gardé son sang-froid tout au long du parcours très vallonné et s’est presque rendue jusqu’à la ligne d'arrivée.

Dans les trois derniers kilomètres de la course de 152 kilomètres, le petit groupe formé de Robert Sweeting de 5-HR Energy, Jonathan McCarty de Bissel Pro Cycling et Joseph Rosskopf de Hincapie Sportswear Development Cycling Team avait la ligne d'arrivée en vue après plus de 125 kilomètres en solo. C'est seulement dans le troisième et dernier tour du circuit final de 3,7 kilomètres que les coureurs ont été capturés par le peloton avant le sprint final.

Dans les deux derniers tours, l'équipe nationale canadienne avec une équipe d’étoiles et l'équipe cycliste Bontrager étaient toutes deux très actives à l'avant du peloton. Bien sûr, l'équipe canadienne avait à l’esprit les capacités de sprint de Boivin, alors que Bontrager a essayé de positionner leur maillot jaune, Jasper Stuyven, pour le sprint.

En fin de compte, c'est Boivin, portant aujourd’hui le maillot blanc Hydro-Québec, qui a franchi la ligne en premier, suivi par Matthias Friedemann de Champion System Pro Cycling et Stuyven en troisième position.

Cette victoire est un grand soulagement pour Boivin, qui remporte ainsi sa première course depuis l'automne 2010, l'année où il a remporté la médaille de bronze lors de la course sur route U23 aux Championnats du monde UCI. « J'espère que cela va enlever un peu de pression sur mes épaules et me donner confiance pour l'avenir » a confié Boivin. « C'est ma première victoire depuis ma blessure au genou. »

Semblable à la course d'hier, aujourd'hui la journée fut remplie de problèmes mécaniques et d’obstacles pour le cycliste de Longueuil. “Aujourd'hui n'était pas une journée facile. Encore une fois, j'ai eu quelques problèmes mécaniques dès le début. En revenant dans la caravane, je suivais la voiture de Bontrager, et la caravane s'est soudainement arrêtée. Je suis entré en collision avec le derrière de la voiture, mais j'ai réussi à m'accrocher à l'arrière de la voiture, et à garder mon vélo debout. J'ai également chuté dans les 20 derniers kilomètres et j'ai réussi à revenir pour le sprint final. »

Mais le port du maillot jaune pourrait être de courte durée pour Boivin, qui n'est pas connu pour être un solide grimpeur, compétences essentielles dans la troisième et difficile étape du Tour de Beauce. “Mégantic n'est pas ma force. Nous allons peut-être voir un autre coureur de l'équipe canadienne remporter le jaune demain. Certes, je vais faire le travail pour mes coéquipiers, être le meilleur que je puisse être pour eux, et ce pendant toute l’étape jusqu'à la base de la montée. Je leur dois ce travail. »

Gord Fraser, le Directeur sportif de l'équipe canadienne, était fier de la façon dont Guillaume et l'équipe a roulé aujourd'hui : « Guillaume a vécu beaucoup d'adversité hier et d'aujourd'hui. Merci à Axel, le Directeur de l'équipe Bontrager pour une conduite extrêmement sécuritaire après un arrêt brusque dans la caravane. Il était très calme et a réussi à sauver un de mes coureurs. Aujourd'hui, Guillaume avait besoin de gagner. Pour lui, et pour le programme. »

Fraser ajoute: « Le maillot jaune fera bien à Guillaume. Cela étant dit, nous nous excusons à Louis Garneau, lui qui a produit un excellent nouveau design qui porte l’équipe canadienne et nous sommes maintenant obligés d'échanger le bleu pour le jaune. Nous aimons le nouveau maillot bleu, mais nous aimons encore plus le jaune! »

Demain, la troisième étape est une course de 164 km de St-Georges jusqu’au sommet du mont Mégantic, avec une montée très difficile pour conclure la course.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?