Circuit des trois provinces

François Parisien toujours deuxième au général

Montréal, 4 septembre 2004 – François Parisien (équipe canadienne) a conservé sa deuxième place au classement général provisoire du Circuit des trois provinces, une épreuve réservée aux moins de 23 ans, samedi, en Bretagne. Parisien a terminé au troisième rang à la course en ligne de 100 kilomètres disputée entre St Aubin du Cormier et Livré-sur-Changeon. Au contre-la-montre individuel de 18,3 kilomètres, présenté en après-midi, l’athlète originaire de Repentigny a raté la victoire par une mince marge de 4 centièmes de secondes.

À la première épreuve de la journée, plusieurs échappées se sont formées sans se rendre jusqu’au bout de l’étape. La victoire finale s’est jouée au sprint massif, où un coureur de la formation Jean Floc’h a enlevé les grands honneurs.

« Le but aujourd’hui (samedi), c’était d’aller chercher des secondes de bonification pour combler mon écart avec le premier au classement général, a avancé Parisien. Finalement, ça n’a pas fonctionné, car le meneur m’a devancé aux deux sprints intermédiaires. Pour ce qui est du contre-la-montre, je visais la victoire. »

Le coureur de l’équipe canadienne est passé bien près d’atteindre son second objectif en ratant la première place à 4 centièmes de seconde du meneur, un membre de l’équipe Vendée U (son nom n’était pas disponible au moment d’écrire ces lignes.)

« Ce qui est bien, c’est que je ne perds pas de temps. Je demeure donc à 45 secondes du premier et je prends 30 secondes sur le troisième, un membre de l’équipe nationale de Moldavie, qui se retrouve maintenant à une minute derrière moi », a poursuivi le cycliste de 22 ans, qui compte bien tout donner dimanche, à la quatrième et dernière étape (130 kilomètres entre les villes de Rennes Cleunay et St-Méen-le-Grand.)

« (Dimanche) l’étape va être vraiment dure. Les gars vont être fatigués et le parcours sera vallonné. À la fin, le peloton va casser. La course n’est pas encore jouée et 45 secondes ça se perd facilement. Mais le premier est quand même très fort, alors il sera difficile d’aller chercher sa place », a constaté Parisien, en guise de conclusion.

Mentionnons en terminant que Chris Isaac, de l’équipe canadienne, détient le maillot de meilleur grimpeur.

Rédaction : Mathieu Laberge


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive