Tour de Toona

Lyne Bessette conserve le maillot jaune

Montréal, 30 juillet 2004 – Lyne Bessette a terminé en troisième place de la cinquième étape du Tour de Toona, vendredi, pour ainsi conserver le maillot jaune de meneuse.

Au terme d’un parcours de 120 kilomètres dans les rues de Martinsburg, en Pennsylvanie, la cycliste de Knowlton n’a été devancée que par Tina Pic (Genesis Scuba Pro) et Lynn Gaggioli (Velo Bella) au fil d’arrivée. Victorieuse lors de la quatrième étape jeudi, la Québécoise Geneviève Jeanson a terminé en quatrième place. La coéquipière de Bessette au sein de l’équipe Quark, Manon Jutras, s’est classée au 31e rang.

Au classement général, Bessette dispose d’une priorité de 11 secondes sur Gaggioli, tandis que Jeanson est troisième, avec un retard de 24 secondes. Jutras est au septième rang du classement, elle qui accuse un retard de 52 secondes par rapport à Bessette.

La sixième étape aura lieu samedi, sur un parcours d’environ 140 kilomètres. Dimanche, le Tour de Toona prendra fin au terme d’un critérium de 45 kilomètres.

Chez les hommes, la pression se fait de plus en plus forte sur le porteur du maillot jaune, Chris Horner, mais ses coéquipiers de Webcor, dont Charles Dionne, ne ménagent aucun effort pour protéger son avance en tête du classement général provisoire. Horner a terminé cette cinquième étape en 11e place, tandis que Dionne a bouclé l’épreuve au 28e rang. Quant à Dominique Perras, il a rallié l’arrivée en 76e place, après avoir chuté à cinq kilomètres de l’arrivée.

« Chris a fini dans les 10 premiers et il conserve le maillot jaune de leader, c’est ça le plus important à la fin de la journée. Il y avait bien un groupe de quatre coureurs devant nous mais aucun d’eux ne menaçait le maillot de Chris. Nous étions à surveiller étroitement les coureurs de l’équipe Health Net qui talonnent Horner au classement général » a raconté Dionne.

Dans le présent Tour de Toona, on dirait que les chutes courent après le cycliste de Saint-Rédempteur. Encore vendredi, il est venu bien près de sortir de son vélo à la vitesse de 60 km/heure.

« Juste devant moi, il y a une vingtaine de coureurs qui ont chuté à une dizaine de kilomètres de l’arrivée. J’ai été chanceux de ne pas tomber mais, malheureusement, je n’ai pu éviter un cycliste qui était étendu; mes deux roues sont passées sur l’un de ses bras. Je n’aime pas prendre le départ tôt le matin. Nous sommes partis à 8 heures aujourd’hui et le départ est à la même heure demain (samedi) pour une étape très difficile où nous attend une montée de six à huit kilomètres, ça promet », a lancé Dionne.

Texte : Jean-Pierre Boisvert et Jean-François Pilote


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive