Vélo de montagne – Coupe du monde, descente

Encore une fois, Peat s’impose

Journée moyenne pour Mathieu Laurin

Mont Ste-Anne, le 26 juin 2004 - Le Britannique Steve Peat a répété son résultat des deux dernières années en enlevant l’épreuve de descente de la Coupe du monde de vélo de montagne, samedi, à Mont Ste-Anne. Meneur au classement cumulatif après les trois premières étapes du circuit, le descendeur de 30 ans a bouclé le parcours de 1,7 km en un temps de 2m 50,62s, accentuant ainsi son avance au classement de la Coupe du monde. Les Australiens Samuel Hill (2m 51,48s) et Nathan Rennie (2m 57,29s) ont complété le podium.

Dustin Adams (3m 05,88s) a été le meilleur représentant canadien avec une 11e place, tandis que Mathieu Laurin, (3m 05,88s) a été le Québécois le plus rapide avec une 24e place.

« Le haut du parcours, ça s’est bien déroulé. C’est plutôt dans les sections où il y avait de la boue que je n’ai pas pris les lignes que je devais prendre », a expliqué Laurin avec des sentiments partagés après l’épreuve. « Ç’aurait pu être pire, mais ç’aurait pu être mieux. J’ai poussé moins fort dans les qualifications, mais j’étais mieux dans mes lignes. »

Celui qui vise une place dans les 20 meilleurs à chaque épreuve de la Coupe du monde ne s’en cache pas : le calibre des épreuves nord-américaines est moins relevé que dans les étapes présentées sur le continent européen. « En Europe, nous sommes 280 à prendre le départ et il y a même certains coureurs inconnus qui réussissent à faire de très bons résultats. »

Le prochain objectif de l’athlète de Ste-Adèle sera l’épreuve des championnats canadiens, qui se dérouleront également à Mont Ste-Anne dans deux semaines. « En gagnant cette course, c’est la meilleure chose qui pourrait m’arriver afin d’assurer mes commanditaires pour l’an prochain. »

Peat dans une classe à part
La victoire du Britannique n’est pas banale, lui qui avait lourdement chuté plus tôt en matinée, à sa dernière descente d’entraînement.

« J’ai foncé dans un arbre à cause de la visibilité plus ou moins bonne et je me suis fait un charly horse (contusion) à la cuisse gauche. Ensuite j’ai eu une bonne descente de qualification - il a terminé premier – et ma finale s’est bien déroulée. J’ai bien aimé le parcours et je voulais gagner pour garder le maillot de meneur. »

Premier à prendre le départ de la finale, Mickael Pascal (quatrième en 2m 58,86s) est longtemps demeuré dans le siège du meneur. Victime d’une crevaison en qualification, le Français a quand même obtenu son laissez-passer pour la finale en raison de son classement mondial. Il a cependant fallu près de 75 coureurs avant que l’Australien Nathan Rennie vienne le déloger du premier rang provisoire.

Victoire de Sabrina Jonnier chez les femmes
Chez les femmes, la Française Sabrina Jonnier a écrasé ses concurrentes en inscrivant un temps de 3m 23,71s, soit 9,75s plus rapide que la médaillée d’argent, l’Américaine Kathy Pruitt. Une autre Française, Céline Gros, a complété le podium. Grâce à cette victoire, Jonnier consolide son maillot de meneuse au classement de la Coupe du monde avec 192 points sur la Britannique Tracy Mosely, cinquième samedi.

« Cette première place, c’est génial, surtout avec 10 secondes d'avance ! » a expliqué la médaillée d’or qui avait pris le deuxième rang, la semaine dernière, à Schaldming (Autriche). « Aujourd’hui, il fallait être constante dans le parcours. J’ai fait quelques erreurs, mais en général, j’ai bien roulé », a poursuivi celle qui avait mérité la première victoire de sa carrière au mont Ste-Anne, il y a quelques années.

Avec sa septième place, Michelle Dumaresq (1m 46,46s) a été la meilleure Canadienne. « Le parcours était exigeant et ça m’avantageait. C’est à ça que devraient ressembler les parcours en Coupe du monde », a-t-elle commenté à propos du tracé du Mont Ste-Anne.

Quant à la Trifluvienne Caroline Milot (2m 13,47s), elle se consolait de son 23e rang malgré une chute : « C’est quand même meilleur que l’an dernier… »

La conclusion de la Coupe du monde sera présentée dimanche avec les épreuves de cross-country.

Rédaction : Mathieu Laberge


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive