Tour du Grand Montréal

Pic prend l’avance, Bessette troisième

Montréal, le 31 mai 2004 — L’Américaine Tina Pic a causé la surprise, lundi matin, à la première étape du Tour cycliste du Grand Montréal, qui se déroulait au parc René-Lévesque de Lachine. La porte-couleurs de l’équipe Genesis Scuba a complété les 3,5 kilomètres du contre-la-montre individuel en un temps de 3m 56, soit à une vitesse moyenne de 53,38 km/h. Dede Demet-Barry (T Mobile) a terminé deuxième à une seconde, alors que Lyne Bessette (Quark) est montée sur la troisième marche du podium en arrêtant le chronomètre à 3m58s.

Chez les autres Québécoises, Anne Samplonious (4m03s, Équipe du Québec), Manon Jutras (4m06s, S.A.T.S.) et Geneviève Jeanson (4m08s, Rona) ont respectivement terminé en 10e, 15e et 21e place.

« Je visais la victoire. Troisième, je suis contente. C’est un bon début de course, a commenté Lyne Bessette. Dede est une des meilleures au monde et Tina fait de très bons contre-la-montre quand c’est court, donc je ne suis pas surprise de les voir sur le podium. »

Bessette a bien fait rigoler les journalistes présents en ajoutant :« Au classement général, chaque seconde compte. J’ai appris ça l’année passée ». En 2003, l’Estrienne avait échappé le tour aux mains de l’Américaine Amber Neben par seulement 3 secondes. « La grosse journée sera demain. On annonce du temps froid et de la pluie. Plus c’est tough, plus j’aime ça. »

Du côté de la gagnante, la surprise était grande. « Cette victoire est inattendue !, a-t-elle souligné. Même si le parcours était court, je n’ai pas connu de très bons résultats en contre-la-montre cette année. Un parcours comme celui d’aujourd’hui m’a aidée, c’est certain. Je pensais que Dede et Lyne feraient mieux que moi. »

Manon Jutras était satisfaite de son effort, même si elle a avoué avoir fait un mauvais choix de braquet. « J’ai senti le vent comme il faut. Je pensais être sur un bon braquet, mais ça tournait moins vite. Pour moi, la surprise c’est Tina. »

Geneviève Jeanson avait la mine un peu basse à l’issue de son 21e rang, elle qui excelle habituellement dans ce type d’épreuve.

« C’est sûr que je suis déçue car j’habite à Lachine et que c’est un parcours qui est vraiment le fun. En tant que performance, je pensais que j’en avais plus dans la tank que ça », a commenté celle qui cherchait les mots pour expliquer sa contre-performance. « J’ai été à bloc dès le départ et ça n’avançait pas. Je l’ai su après les 30 premières secondes. »

La deuxième étape sera présentée lundi soir dans le quartier de la petite Italie de Montréal. Les coureuses s’attaqueront à un critérium de 50 kilomètres qui ne devrait pas avoir d’impact majeur sur le classement général provisoire.

Rédaction : Mathieu Laberge


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive