Vélo de montagne – Coupe du monde, Madrid

Marie-Hélène Prémont amorce la saison avec une 10e place

Mathieu Toulouse prend le 46e rang

Montréal, le 23 mai 2004 — Marie-Hélène Prémont a terminé au dixième rang de la première étape de la Coupe du monde de vélo de montagne (cross-country), dimanche, à Madrid. La championne du circuit l’an dernier, la Norvégienne Gunn-Rita Dahle, a mérité l’or devant la Russe Irina Kalentieva. L’Allemande Ivonne Kraft a mis la main sur le bronze, tandis que la Canadienne Alison Sydor a pris le quatrième rang, accusant un retard de à 2m 49s sur la gagnante.

« Je ne m’attendais pas à un gros résultat avec un parcours de la sorte, d’autant plus que c’était ma première course de la saison. Je suis donc contente de mon résultat », a fait savoir Marie-Hélène Prémont en commentant le parcours assez plat, ponctué de seulement quelques petites montées abruptes. « Les parcours des deux prochaines étapes de la Coupe du monde auront plus de montées, alors ça devrait plus ressembler à du vrai vélo de montagne. »

« C’était le parcours roulant de l’année et tous les autres tracés ne ressembleront pas à ça. C’est donc dur de dire où je me trouve en comparaison avec les autres compétitrices », a poursuivi la championne canadienne en titre qui a terminé l’épreuve avec un retard de 4m 56s. « J’aurais une meilleure idée dans les prochaines semaines.

En terminant deuxième Canadienne derrière Sydor, qui est assurée de participer aux Jeux d’Athènes, Prémont a certainement aidé sa cause dans la lutte aux deux places restantes au sein de l’équipe olympique canadienne.

Du côté masculin, le champion du monde Filip Meirhaeghe (Belgique) a enlevé l’or devant son compatriote Roel Paulissen et le Français Julien Absalon. Le Montréalais Mathieu Toulouse, troisième Canadien, a terminé 46e à 9m 48s du vainqueur dans cette course où 187 athlètes ont pris le départ. Ryder Hesjedal a été le meilleur représentant du Canada avec une 24e place.

À l’instar de Prémont, Toulouse a avoué ne pas raffoler des parcours plats : « Je suis plus du type grimpeur, alors je n’ai pas pu beaucoup m’exprimer. Mais peu importe les types de parcours, les résultats sont toujours assez bien représentatifs : les meilleurs sont en avant. Aujourd’hui, la logique a été respectée. En ce qui me concerne, ce n’était pas optimal, mais ce n’était pas mauvais non plus. Je serai en meilleure position pour le départ de la semaine prochaine. »

La deuxième tranche de la Coupe du monde sera présentée dimanche prochain, à Houffalize, en Belgique.

Rédaction : Mathieu Laberge


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive