Tour de Georgie

Charles Dionne 11e, Dominique Perras 29e de la première étape

Montréal, le 20 avril 2004 - Charles Dionne (Webcor) a pris le 11e rang de l’étape initiale du Tour de Georgie, mardi, à Macon. L’athlète de St-Rédempteur a bien tenté de bien se positionner pour le sprint final, mais en vain. Le Canadien Gordon Fraser (Health Net) a été le premier à franchir l’arrivée de cette étape de 132,2 km, en devançant Ivan Dominguez (Colavita) et Jens Voigt (CSC), récent vainqueur du critérium international.

Tim Larkin (Ofoto) et Marc Hagenlocher (Webcor) ont animé l’étape en faisant partie d’une échappée qui s’est forgée jusqu’à 8 minutes d’avance sur le peloton. La chasse a été organisée par la formation Domina Vacanze afin de réduire l’écart et préparer l’arrivée pour leur leader, l’ancien champion du monde, Mario Cipollini.

« Je me sentais extrêmement bien et je pensais qu’il y aurait plus d’attaques, mais le vent a refroidi les ardeurs », a commenté Charles Dionne, qui a été appuyé par son leader Chris Horner.

« Je me disais que tout allait bien, a poursuivi Dionne. Ça explosait de partout en arrière car le tempo était assez élevé. Chris (Horner) m’a laissé à un kilomètre de l’arrivée et peu de temps après, j’ai perdu quelques places et je me suis retrouvé un peu trop loin (pour disputer le sprint final). Ma forme est excellente et c’est quand même une bonne journée. Avec un peu de chance, ça va arriver. »

« Je me sentais bien, mais d’ici les étapes de montagne, je vais rester conservateur car je n’ai pas fait de courses depuis deux mois, à l’exception de la classique Sea Otter la semaine dernière », a pour sa part indiqué Dominique Perras, 29e de l’étape, qui prenait part à sa première course avec sa nouvelle équipe (Ofoto Lombardi Sport).

À sa deuxième édition, le Tour de Georgie a réussi à attirer de gros noms tels Lance Armstrong et Mario Cipollini. « Ça fait longtemps qu’on avait besoin d’un grand tour comme ça en Amérique du Nord, croit Dionne. On voit Mario Cippolini arriver ici en limousine et en complet Armani… c’est spécial! C’est motivant d’être ici et c’est le fun de faire partie de cet événement. »

Une arrivée au sprint massif est à prévoir à l’étape de mercredi (189,9 km), qui sera présentée entre les villes de Thomaston et Columbus.

Rédaction : Mathieu Laberge


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive