Sorties du dimanche pour Bessette et Dionne

Montréal, le 14 mars 2004 — Les vignobles californiens accueillaient la deuxième et dernière étape de la McClane Pacific Classic. Les vainqueurs de la course sur route ont été les mêmes que pour le critérium de samedi, soit Gord Fraser (Health Net) chez les hommes et Tina Mayolo-Pic (Genesis Scuba), chez les dames.

Contrairement aux années précédentes, le vent n’a pas été un facteur important de la course féminine de 153 kilomètres (quatre boucles de 38 kilomètres). Après plusieurs tentatives d’échappées et un tour et quart à faire, Lyne Bessette a tenté une échappée qui a tenu un petit bout de temps, mais elle et Laura Van Gilder ont été reprises par le peloton avant qu’une autre échappée se dessine. « Dans ce groupe, il y avait mes nouvelles coéquipières Magali Le Floc’h et Amy Moore, alors c’était bon pour nous », a indiqué Bessette qui porte les couleurs de la formation Quark cette saison. « Ça s’est décidé au sprint, mais malheureusement pour nous, c’est Tina Mayolo qui a gagné devant Magali. »

De retour dans le peloton, Bessette en a profité pour faire quelques exercices dont des pratiques de décollage, question de tester ses jambes. « Jeudi prochain, il y a la Ponoma Valley Stage race qui commence, mais encore là, ce ne sera pas une course vraiment importante. La saison s’élancera vraiment avec la Classique Redlands, à la fin du mois. »

Les hommes faisaient une boucle de plus que les dames pour un total de 192 kilomètres. Du deuxième tour et demi au quatrième tour et demi, il y a eu une échappée d’une douzaine de coureurs dont faisait partie Charles Dionne. « J’aurais aimé ça que ça roule, mais personne ne voulait travailler parce que j’étais un des plus rapides », a déploré Dionne qui endosse les couleurs de Webcor cette saison. « On s’est fait reprendre alors qu’il devait rester un tour. Et au final, je n’étais pas assez devant, mais j’ai quand même réussi à aider un de mes coéquipiers, Chris Horner, qui finit deuxième. Pour moi, ç’a été une fin de semaine correcte, sans plus », de conclure Dionne, qui sera aussi de la Ponoma Valley Stage Race.

Bordeaux-Saintes
Puis en Europe, François Parisien a terminé au 15e rang de la course Bordeaux-Saintes, une course de 175 km. Arborant les couleurs de l’équipe US Montauban 82, une formation de plus haut calibre (division nationale 1) que celle bretonne de Pontivy pour qui il a couru les deux dernières années, Parisien était de la première échappée qui s’est dessinée après à peine 10 kilomètres de course.

Lorsque le peloton de tête s’est scindé, Parisien s’est retrouvé dans le deuxième groupe, mais la présence de son coéquipier Stéphane Barthe l’a contraint à jouer le rôle de contrôleur. Le coureur repentignois n’avait toutefois pas dit son dernier mot. « Nous avions huit tours à faire sur un circuit à la fin de la course. J’ai décidé d’attaquer dans un des faux plats au troisième tour », a raconté le cycliste de 21 ans. « Je ne savais pas si j’avais de bonnes jambes, c’était tout ou rien. Finalement, j’ai fini seul, au 15e rang. Je suis content parce que c’était une course professionnelle et c’était une course ouverte aux amateurs, et j’ai pu y faire un bon résultat. Ça veut dire que je suis en forme », a-t-il dit en riant.

Anthony Ravard, de Vendée U s’est imposé au sprint. Le coéquipier de Parisien, Stéphane Barthe a fini en troisième place.

Rédaction : Caroline Larose


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive