Artic Race of Norway

Astana en tête et Canuel en solo en Norvège

Montréal, 17 août 2018 – Avec une cinquième place à la deuxième étape de l’Arctic Race of Norway, le coéquipier d’Hugo Houle chez Astana, le Russe Sergei Chernetski, s’est emparé du maillot du meneur de la course, vendredi.

L’Américain Colin Joyce (Rally) a été le premier à franchir l’arrivée après avoir parcouru les 195 kilomètres, entre Tana et Kjollefjord. Dix autres cyclistes, dont Chernetski, ont terminé dans le même temps que lui.

Houle s’est quant à lui classé 41e, à 1 minute 18 secondes du gagnant. Le Québécois n’a pas été trop affecté par sa chute lors de la première étape la veille et il a fait du bon travail pour bien positionner son coéquipier.

Chernetski (8 h 10 min 34 s) prend donc le premier rang du classement général après deux étapes. Il devance de 4 secondes Joyce et de 5 secondes Hoelgaard. Houle pointe au 44e échelon.

« C’est sûr que ça va être une course difficile. Nous allons nous faire attaquer et ce n’est pas toujours facile à contrôler, surtout que nous sommes six coureurs. Il y a un vent latéral qui était très fort aujourd’hui (vendredi), alors je pense que ça va être encore comme ça dans les prochains jours. Nous allons devoir être vigilants, mais avec l’équipe que nous avons, nous devrions être en mesure de bien gérer la course », a fait savoir Houle.

La troisième étape se déroulera samedi avec 194 kilomètres à parcourir entre Honningsvag et Hammerfest.

Karol-Ann Canuel en solo et près de la victoire d’étape en Norvège
Simultanément, la première étape du Tour féminin de Norvège a donné lieu à une fin de course très serrée qui s’est soldée par une victoire de la Néerlandaise Marianne Vos (WaowDeals). Partie en échappée solo, la Québécoise Karol-Ann Canuel (Boels-Dolmans) a bien failli tenir bon jusqu’à la ligne d’arrivée, mais elle a été rattrapée par un groupe d’une trentaine de coureuses à seulement 100 mètres de la fin.

« La course a été dure! Je croyais pouvoir gagner jusqu’au dernier moment », s’est exclamée la cycliste originaire d’Amos sont l’échappée aura tenu bon pendant 20 kilomètres.

« J’ai fait une attaque juste au bon moment » a conclu celle qui a fini en 19e place de cette étape longue de 127,7 kilomètres reliant Rakkestad à Mysen.

Samedi, la deuxième étape du Tour sera également de 127,7 kilomètres, mais de Fredrikstad à Sarpsborg.

« C’est certain que je serai encore plus motivée demain (samedi), mais je ne sais pas trop comment je vais me sentir en raison de la fatigue », a conclu Canuel.

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net

.

.

.