Coupe du monde de paracyclisme

Marie-Claude Molnar médaillée d’argent au contre-la-montre

Montréal, le 4 mai 2018 - Marie-Claude Molnar a récolté la médaille d’argent au contre-la-montre de 27 kilomètres de la classe C4, vendredi, à la Coupe du monde de paracyclisme sur route présentée à Ostende, en Belgique. Le Canadien Tristen Chernove (C2) a fait de même alors que Michael Sametz (C3) a gagné l’or.

La Longueuilloise a enregistré un chrono de 46 min 2,39 s, soit 1 minute 21,09 secondes de plus que la championne, l’Américaine Shawn Morelli (44 min 41,30 s). L’Australienne Hannah MacDougall (+1 minute 50,87 secondes) a complété le trio de tête.

« Je suis contente de la performance et du résultat. Les étoiles se sont alignées cette semaine et ç’a mené à cette belle performance. Le travail récemment effectué avec l’équipe apporte une énergie nouvelle et c’est motivant ! Nous avons le privilège d’avoir tous les spécialistes avec nous ici et ensemble nous pouvons élaborer et valider le processus de préparation », a commenté Molnar.

L’épreuve n’a toutefois pas été de tout repos pour la paracycliste qui a avoué avoir eu terriblement mal aux jambes à la fin.

« Le contre-la-montre était une belle surprise étant donné qu’il s’agissait de la plus grande distance sur cette épreuve que les C4 ont eue jusqu’à maintenant. C’était neuf fois la distance à laquelle je m’étais préparée. J’ai eu besoin de l’aide de notre physiothérapeute magicien pour descendre de mon vélo. Il a pu me traiter en utilisant ma crème préférée qui m’aide à récupérer. »

En C5, Nicole Clermont a pris le cinquième rang en 45 min 31,59 s, un retard de 3 minutes 47,53 secondes sur la gagnante, la Britannique Crystal Lane-Wright (41 min 44,06 s). La Polonaise Anna Harkowska (+18,13 secondes) a fini deuxième et l’Allemande Kerstin Brachtendorf (+34,60 secondes) troisième.

« Je n'ai vraiment pas obtenu le résultat escompté malgré un bon effort. Je me sentais vraiment bien toute la semaine et les entraînements démontraient une bonne forme physique. Malheureusement, les jambes n'étaient pas au rendez-vous. Je mets cette contre-performance derrière moi et je me concentre sur la course sur route qui est plus mon élément », a-t-elle raconté.

Il s’agissait de la première course extérieure pour la Magogoise, elle qui a dû s’entraîner à l’intérieur en raison du printemps tardif.

Le retour de Lemieux et Weldon
En tandem féminin, la pilote montréalaise Audrey Lemieux et sa partenaire ontarienne Robbi Weldon (42 min 0,21 s) pointent au cinquième échelon. Elles ont accusé un retard de 2 minutes 56,52 secondes sur le duo britannique composé de Lora Fachie et Corrine Hall (39 min 3,69 s). Les Irlandaises Katie-George Dunlevy et Eve McCrystal (+33,16 secondes) ont fini deuxièmes alors que les Polonaises Iwona Podkoscielna et Aleksandra Teclaw (+2 minutes 11,72 secondes) ont terminé troisièmes.

« Sur les quatre équipes devant nous, trois sont sur la piste tout l’hiver et ont fait les Championnats du monde. Elles ont toujours des objectifs en tête, elles sont en shape et ne font pas de rouleaux comme nous sept mois par année. L’autre équipe, c’était sa troisième compétition sur route déjà. Compte tenu de la situation, nous sommes où nous devons être. Nous sommes contentes du résultat. Notre effort était super constant, nous avons tout donné et c’est ça, le but du contre-la-montre individuel. Il n’y a que du positif dans ça ! » a commenté la Montréalaise.

Comme Clermont, l’entraînement de paracyclisme sur route n’est pas chose facile pour les athlètes qui vivent au Québec. Toutefois, pour pallier le manque de sorties extérieures, Lemieux et Weldon ont participé à un camp d’entraînement en Californie avec l’équipe nationale en février et mars.

« Ç’a aidé, mais après Robbi n’a pas roulé dehors à part les trois courses ici. J’ai eu la chance d’aller m’entraîner à Cuba. Nous avions hâte de faire une compétition, surtout que l’an dernier notre saison a été écourtée en raison de blessures. Nous n’avions pas fait de compétitions depuis sept mois environ. Pour nous, c’est un retour », a ajouté Lemieux, qui a subi une commotion cérébrale et des contusions osseuses au poignet gauche après avoir chuté avec une équipe belge lors d’une compétition, qui a tenu Robbi (tendinites aux deux coudes) et elle à l’écart des mondiaux de septembre dernier.

Chez les hommes, les Sherbrookois Matthieu Croteau-Daigle et Benoit Lussier (pilote) ont conclu en neuvième place à l’issue des 36 kilomètres avec un temps de 50 min 55,74 s. Les médailles d’or ont été remises aux Polonais Marcin Polak et Michal Ladosz (47 min 2,65 s), d’argent aux Britanniques Stephen Bate et Adam Duggleby (+1,43 seconde) et de bronze aux Néerlandais Vincent Ter Schure et Timo Fransen (+1 minute 6,65 secondes).

Samedi, Charles Moreau (H3), médaillé d’argent au contre-la-montre, sera sur la ligne de départ de la course sur route. Molnar, Clermont, Croteau-Daigle, Lussier, Lemieux et Weldon seront de retour en action dimanche.

« Je n’ai pas d’attentes. Depuis octobre, je me suis préparée surtout pour la piste et beaucoup moins pour la route. Ça sera une surprise, mais mes objectifs sont d’aider ma coéquipière en C5 le plus que je peux et d’avoir une bonne course », a dit Molnar.

« Ça augure bien pour la course sur route, nous pouvons tirer notre épingle du jeu. Nous sommes fortes et nous avons de l’expérience ensemble », a conclu Lemieux.

Rédaction :Audrey Clément-Robert

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net