Simone Boilard
photo : Daniel Fertin

Simone Boilard 7e de « A travers les Hauts de France »

Daniel FERTIN

Ce samedi, Simone Boilard disputait son avant antépénultième compétition sous le maillot de Saint-Michel-Mavic-Auber 93 sur une course de 129 kilomètres entre Brebières et Quéant, deux communes du Pas-de-Calais dans les Hauts-de-France.

L’équipe de la Québécoise n’avait délégué que quatre filles car une autre partie de l’équipe dispute actuellement le tour de l’Ardèche.

L’épreuve en est à sa deuxième édition féminine. C’est une ancienne compétition masculine qui a succédé à la classique Paris – Arras organisée de mains de maîtres par les bénévoles de Clovis Sport Organisation. Chaque année le parcours change. L’idée étant d’emprunter les routes des cinq départements des Hauts de France, l’Aisne, l’Oise, le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme.

22 équipes, 131 filles étaient au départ à 12 h 30 sous une chaleur accablante. Simone, après sa récente victoire à Oetingen en Belgique est une coureuse à surveiller mais la grande favorite du jour porte le maillot de Championne de France. Victoire Berteau est née dans la commune d’à côté, a acquis son titre dans le Nord en juin et court pour la première fois sur la route après des brillants championnats du monde sur piste à Glasgow.

En fin de course c’est elle qui emmènera sa coéquipière Valentine Fortin (Cofidis) à la victoire.

Malgré le faible effectif les « madeleines Saint-Michel » ont bien travaillé dans les dernières boucles autour de l’arrivée. Simone finit à la 7e place au milieu des meilleures du sprint mondial.

« Ce n’est pas le genre de courses que j’aime, je préfère avec plus de difficultés aujourd’hui, je travaillais jouer l’équipe » commente la Québécoise au milieu de ses coéquipières, quelques mètres après la ligne. Elle poursuit en expliquant qu’elle se sent mieux sur des parcours plus agressifs « comme les mondiaux de Glasgow ».

Ce dimanche, le Grand Prix de Fourmies présente un parcours un peu plus vallonné et Simone retrouvera la plupart du peloton de ce jour.

Quant à l’année prochaine, elle avoue qu’elle rencontrera bientôt sa nouvelle formation Uno-X Pro Cycling Team Women. Notre championne évoluera donc plus souvent au niveau World Tour. Parmi les courses auxquelles elle n’a pas encore participées et où elle voudrait s’aligner elle cite : les Strade Bianche en Italie, le Tour des Flandres en Belgique, l’Amstel aux Pays-Bas. En listant ces épreuves, malgré l’effort qu’elle venait d’accomplir, on voyait déjà un large sourire apparaître sur le visage de Simone.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net