Note du webmestre :
Les habitués des Vélo Nouvelles se souviennent de Michel Lebel, qui nous a raconté ses voyages de vélo depuis 2014, d’abord en France, puis en Amérique Centrale en 2017, sa traversée du Canada en 2018, du Pérou à l’Équateur en 2019, pour enchaîner par "La première année d’un périple de 6 ans en Europe", amorcé à l’automne 2019 et suspendu en 2020 et 2021 par la pandémie de COVID-19. Michel a repris la route en 2022 avec Salvador-Guatemala-Mexique en mars et avril, puis Vél’Europe en mai et juin et De San Diego à Los Cabos au Mexique, en septembre et octobre. Il a participé au Vél’Europe 2023 en mai et juin.
Il entreprend le 6 novembre 2023 un périple en Nouvelle-Zélande.

Nouvelle-Zélande : Jour 0 - Auckland, Nouvelle-Zélande

par Michel Lebel

Une nouvelle aventure qui commence, mais cette fois-ci avec des impondérables. J'ai été victime d'un accident il y a 2 mois, une main fracturée, qui n'est pas tout à fait guérie.

Un voyage de tourisme donc, avec plus ou moins de vélo, selon les conditions. On verra bien. La Nouvelle-Zélande du 5 novembre au 9 décembre.

D'abord le voyage. Down under qu'on dit, soit en bas sous la boule. Trajet de 24 heures vers l'ouest, via Vancouver. Vous me direz qu'on recule les heures vers l'ouest mais puisqu'en Nouvelle-Zélande (près des Ile Fidji) le jour change, ce qui fait qu'aujourd'hui nous sommes dimanche à 9h30 du matin et que chez-moi à Montréal ils sont samedi en après-midi. Aussi comme les avions volent dans le sens du soleil, le vol est essentiellement 24 heures de vol de nuit. Le retour sera la contraire, un vol de jour. Vraiment spécial.

Bon nous sommes chez les kiwis, le surnom des habitants de la Nouvelle-Zélande. Voici la Sky Tower, leur tour du CN.


photo : Michel Lebel

Ils ont eu la mauvaise idée d'adopter la conduite à gauche, comme en Angleterre. Puis ils ont les bacon and eggs pour le petitdej. Vous comprenez maintenant que nous sommes dans une colonie britannique.

Pas encore vu un restaurant néo-zélandais ou de cuisine de néo-zélandaise, il faut dire que la tradition culinaire anglo-saxonne ça ne fait pas les manchettes. Mais ils ont de magnifiques jardins. Et là aussi trace de la géopolitique mondiale avec des manifestations et des contre-manifestations.

Tout au long de ce périple nous côtoierons la culture Maorie, essentiellement la culture des peuples aborigènes ayant dominé l'Île. Et ici aussi l'histoire se répète, comme au Canada avec les Amérindiens, les Aztèques au Mexique et les Incas d'Amérique du Sud on les a gentilment exterminés avant d'en faire des symboles cuturels.

Ce qui unit les néo-zélandais c'est le sport, pas les mêmes que chez nous, le criquet (mais non, pas le croquet, avec un bâton qu'on fait rouler la boule dans les arceaux, mais bien une sorte de baseball) et puis le rugby où ils sont une puissance mondiale.

Nous avons eu la providentielle chance d'avoir des billets et d'assister à un match international entre la France et le Canada. Vous savez que nos filles sont très fortes, eh bien elles ont balayé la France au grand dam de nos accompagnateures français et au grand plaisir de notre chef belge.


à gauche l’organisateur du voyage, Christian Differding
photo : Michel Lebel

Une autre chance a été de pouvoir converser avec une joueuse canadienne, Emily Tuttosi.


photo transmise par Michel Lebel

Elle étaient de fort bonne humeur, son high-five m'a presque déboîtée la main.

Connaissez-vous le AKA? Sûr que non. Eh bien c'est le champ guerrier néo-zélandais qui précède un match impliquant la Nouvelle-Zélande. Je dédierai une prochaine chronique aux détails de ce sport.

Vous connaissez notre jour de l'an, puis le 1er de l'an chinois (le 10 février). Eh bien il y'a aussi le 1er de l'an indien, le 5 novembre, la fête du Diwali, une grande fête à laquelle nous avons participé.

Demain : les préparatifs pour la première journée de vélo.


photo transmise par Michel Lebel


photo affichée sur facebook par Alternative Cycle
. Jour 1 : Auckland - Thames
. Jour 2 : Thames - Te Aroha
. Jour 3 : Thames
. Jour 4 : Rotura
. Jour 5 : Rotura - Taupo
. Jour 6 : Taupo - Tongariro
. Jour 7 : Tongariro
. Jour 8 : Tongariro - Raetihi
. Jour 9 : Raetihi - Whanguani
. Jour 10 : Whanguani - Palmerston
. Jour 11 : Palmerston - Masterton
. Jour 12 : Masterton - Wellington
. Jour 13 : Wellington - Blenheim
. Jour 14 : Blenheim - Kaidoura
. Jour 15 : Kaidoura - Culverden
. Jour 16 : Culverden - Christchurchh
. Jour 17 : Christchurch
. Jour 18 : Christchurch - Springfield
. Jour 19 : Springfield - Arthur’s Pass
. Jour 20 : Arthur’s Pass - Greymouth
. Jour 21 : Greymouth - Ross
. Jour 22 : Kaidoura - Culverden
. Jour 23 : Franz Joseph Glacier
. Jour 24 : Franz Joseph Glacier - Haast
. Jour 25 : Haast - Makarora
. Jour 26 : Makarora - Wanaka
. Jour 27 : Wanaka - Queenstown
. Jour 28 : Queenstown
. Jour 29 : Dunedin
. Jour 30 : Cromwell - Ranfurly
. Jour 31 : Ranfurly - Dunedin
. Jour 32 : Dunedin
. Épilogue


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net

.

.

.