photo affichée sur facebook par Jonathan Gascon
Je veux savoir pourquoi tu m’as laissé là, sur le bord de la route…. Pourquoi je n’en valais pas la peine….

« Bonjour à toi,
Hier nos chemins se sont croisés.
Il était 00h20 ou 00h30,
Moi, je revenais du travail….
Toi, peut-être tu revenais aussi du travail…
Moi j’étais à vélo, orange, avec un chariot jaune autobus
Toi en camion, je crois….
Moi, je suis dans une période excitante de ma vie…
Toi, peut-être est-ce pour ça que tu as eu peur d’arrêter…
Moi, j’ai appris à accepter chaque défi de face et d’assumer chaque instant…
Toi, peut-être as-tu appris autre chose. Le miroir en moins sur ton camion, est-ce le seul défi que tu te sens capable d’assumer….
Moi, hier soir, je transportais des projets plein ma tête…
Toi, hier soir….tu transportais quoi dans ta tête?
Moi hier soir, je t’ai entendu…
Toi hier soir, est-ce que tu m’as vu?
Moi, hier soir, j’ai senti lorsque ton camion a heurté mon chariot…
Toi, hier soir, as-tu resenti mon corps lorsqu’il a percuté ta portière….
Mais ne t’inquiète surtout pas
Mon corps n'en est pas à sa première tempête
Mes projets, sont toujours dans ma tête
Ma vie c’est moi qui la fait et j’ai toujours décidé qui en changera le parcours et, crois moi, tu n’est qu’une virgule!
Mon vélo je vais le réparer
Peut-être pas demain,
peut-être pas après-demain
Mais les Lilas n’auront pas fleuri et je serai sur mon vélo
Et JAMAIS personne ne m’arrêtera de rider sur les routes de mon village, même pas toi!
Maintenant sache
j’ai vu que tu as freiné un peu plus loins dans la côte
J’ai vu que tu as pris un instant
J’ai vu l’instant où tu a décidé de continuer
J’étais par terre
J’essayais de comprendre les dernières secondes
Les feux arrière de ton camion qui repartent sont la dernière image que j’ai de notre rencontre
Je me fou d’avoir ton nom,
que tu te dénonces à la police ou pas
Que tu te sentes coupable ou pas.
Je veux savoir pourquoi tu m’as laissé là, sur le bord de la route….Pourquoi je n’en valais pas la peine….
Rien de plus.
Tu peux le garder pour toi, moi ma vie va continuer
Mais toi, ne crois-tu pas que tu mérites la chance de t’expliquer… »

Jonathan Gascon, 14 mai


photo affichée sur facebook par Jonathan Gascon
COMMENTAIRES

« Je vous comprends tellement. En 2016 j’ai été frappé par un gars qui n'avait pas de permis il est venu s’excuser de m’avoir frappé et s’est poussé. Mes pensées sont avec vous »
Bruno Valcourt


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net

.

.

.