Ne nous laissez pas le choix de qui va vivre ou mourir

« À mes amis facebook, peu nombreux.

Je ne fais jamais ce type de démarche.

Si vous avez 70 ans et plus, et que vous ne suivez pas les instructions de notre premier ministre, SVP soyez clairs avec votre entourage pour qu’ils sachent que vous ne souhaitez pas être intubé si vous faites une pneumonie. Même si vous vous dites que ce n’est pas grave si vous en mourrez, si vous ne faites pas cette démarche, vous nuirez à d’autres qui suivent les instructions.

Si vous avez 70 ans et moins et que vous ne suivez pas les instructions de notre premier ministre, SVP soyez clair avec votre entourage que vous renoncez à être sous respirateur, même pour une appendicectomie. Nous vous opérerons avec plaisir sous anesthésie locale dans le garage de l’hôpital.

Collaborez. Si vous ne comprenez pas ce message, faites confiance.

À la lumière des dernières statistiques, il semble que nous, Québécois, nous faisions bien les choses alors continuons...

J’ai des collègues médecins qui ont attrapé le COVID19 en travaillant. SVP. Aidez-nous, aidez-vous.
Ne nous laissez pas le choix de qui va vivre ou mourir.
Un chirurgien oncologue ce soir, qui sera médecin de guerre demain. »

Pierre Dubé, facebook, 20 mars


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net

.

.

.