Mon grand périple en Turquie

« Trois, quatre, cinq et me voilà rendue six mois plus tard. Je pensais rester en Turquie pour l’hiver. Finalement j’ai décidé d’aller voir la Bulgarie et me rendre en Grèce pour les mois hivernaux.

J’ai décidé de faire une halte en Turquie pour me reposer de mes quatre ans sur la route, sans vraiment me reposer. Après beaucoup de réflexion, j’ai décidé de faire les quelques kilomètres qui me séparent de la Bulgarie. Je n'ai pas vraiment le choix c’est l’unique frontière terrestre ouverte pour sortir de la Turquie en ce moment. J’ai attendue environ deux mois avant de prendre ma décision. Je voulais aller en direction de la Géorgie mais je vais devoir attendre à un autre “tantôt”.

Un résumé de mon grand périple en Turquie.

Je suis arrivée à Izmir (deuxième plus grande ville de la Turquie) le 4 mars avec 52 007 kilomètres et six mois plus tard à Istanbul à 55 247 kilomètres à présent.

Pour une québécoise, la République de la Turquie est un petit pays, de 783 562 km carrés et 84 339 067 personnes divisée en deux par le “Bosphore” ou le détroit d’İstanbul. C’est deux parties sont côté Europe et côté Asie. Je recommande fortement de venir rouler dans ce beau pays. La plupart des villes possèdent des pistes cyclables. Les gens sont très accueillants et généreux. Toujours prêts à vouloir prendre le “Çay”. Facile de s’héberger ou trouver une place pour bivouaquer. Je me suis toujours sentie en sécurité. Je pense que c’est un point très important pour une femme voyageant seule dans un monde où la religion primaire est l’islam. En Turquie ce n’est pas un problème. Et enfin, se nourrir et trouver de l’eau est très facile, même dans les petits coins reculés. Un fait à remarquer : la réputation de bien manger n'est plus à refaire dans ce beau pays qui aiment les Canadiens.

Donc, comme nous le vivons tous, LA PANDÉMİE qui s’étire et après six mois dans le pays me voilà rendue à la prochaine étape de mon voyage après avoir pris le temps de me reposer, de profiter de la vie.

Mon bilan :
-5 Celsius une nuit du début juin en montagne
+40 Celsius plusieurs jours consécutifs
3000 +mètres en montagne vers Trabzon
1 crevaison
Attaquée par trois chiens pendant une montée éprouvante
Bivouaquer dans un dépôt d’ordure. C’était le seul endroit plat !
Pendant 6 jours ma vitesse de croisière était de 5 à 10 km/hre
Maximum de vitesse atteint : 63 km avec l’application des freins
134 km, la plus longue journée
Beaucoup d’histoires dans mon baluchon
223 jours en Turquie. C'est le pays où je suis demeurée le plus longtemps
1 WS, 1 CS, 59 nuits à la belle étoile, 162 nuits à l’hôtel/Apar.

Le 16 mars 2020 arrêt complet de rouler, 18 mai 2020 un départ. Par contre, après mon départ, j’ai dû m’arrêter pour un weekend de trois jours, je devais rester dans un hôtel. La cause? C'était le dernier week-end avant la fin du Ramada.

3,240 km est un total approximatif, car la batterie de mon odomètre m'a lâchée en cours de route. Et il me reste environ 300 km avant de franchir la frontière de la Bulgarie. »

Jeannette Gagné, 17 octobre


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net

.

.

.