photo : Jean-Baptiste Benavent

Journée de disette pour le Canada

Baie-Comeau, 10 août 2019 – En l’absence de nouveaux gains, le Canada a été recalé de deux places pour se retrouver au 10e rang du classement des nations au terme de la troisième et avant-dernière journée de la Coupe du Monde Paracyclisme Route UCI 2019 présentée à Baie- Comeau.

Décoré d’argent jeudi, Charles Moreau figurait parmi les favoris chez les compétiteurs H3. Mais le parcours de la course sur route à Baie-Comeau ne semble pas en être un favorable au Québécois. Tout comme l’an dernier, il peinait à maintenir le contact avec le groupe de tête. Chaque fois qu’il se faisait distancer, il dépensait beaucoup d’énergie pour revenir, ce qui l’a grandement hypothéqué. Malgré un bel effort lors de la lutte pour la cinquième place, il a dû se contenter du huitième rang. Sa constance sur le circuit de la Coupe du monde a toutefois été récompensée, puisqu’il a conclu la série mondiale au troisième rang. De quoi se consoler.

Toujours dans la classe H3, l’Ontarien Joey Desjardins a terminé neuvième. Victime d’une crevaison, le Québécois Alex Hyndman n’a pas complété l’épreuve.

L’Albertaine Kara Douville s’est, pour sa part, arrêtée au pied du podium de la course sur route disputée chez les H4. À l’issue des 37,8 kilomètres de l’épreuve H2, Matthew Kinnie (Nouveau- Brunswick) et Eric Page (Québec) ont fini 6e et 10e.

Demain (dimanche), ce sera au tour des paracyclistes des classes sportives C et T ainsi que des tandems de prendre d’assaut les rues de Baie-Comeau dans le cadre de la course sur route.

Les représentants italiens ont pris la tête du classement des nations grâce à une récolte de 13 médailles, soit une de plus que la délégation américaine. Détenteurs de huit médailles, les Espagnols se sont hissés au troisième échelon. À égalité au total, trois nations ont été départagées en fonction de leurs médailles d’or. Ainsi, les Pays-Bas occupent le quatrième rang, tout juste devant la Grande-Bretagne et l’Allemagne.

Bilan et projections
Bien qu’il reste encore une journée de compétitions, l’organisation peut d’ores et déjà se féliciter du succès remporté par son événement; les éloges sont partagés de tous. « On ressent une méga satisfaction. Que ce soit les représentants de l’UCI, les coureurs ou les résidents, on nous dit que c’est une super édition », s’est réjoui Ian Beaulieu, président de Gestion SPACT, l’entreprise responsable de l’organisation de la Coupe du Monde Paracyclisme Route UCI 2019.

Fort d’une première édition, le comité organisateur a réussi à élever les standards déjà très enviables de son événement. « On a voulu rendre le site encore plus convivial, et je crois que c’est réussi. Mais l’ajout le plus significatif, je dirais que c’est la webdiffusion. C’est vraiment apprécié et ça paraît dans les statistiques de visionnement. Pour la première journée seulement, on a enregistré 7 000 vues. Et la captation n’était pas encore tout à fait au point. Bref, j’ai hâte de voir tous les chiffres », a-t-il souligné, enthousiaste.

Les clôtures balisent encore le parcours que l’homme d’affaires bien connu dans la région réfléchit déjà aux éditions futures. Parce que, oui, les meilleurs paracyclistes au monde seront de retour à Baie-Comeau dans les années à venir. Si l’envergure de la prochaine édition sera moindre, il en sera autrement de la suivante, et des potentielles subséquentes.

« L’an prochain, ça sera une plus petite Coupe du monde puisqu’elle aura lieu trois semaines avant les Jeux paralympiques. Grâce à un petit sondage maison pas très scientifique, on estime à 70-80 le nombre de coureurs qui seront présents en 2020. Mais c’est justement pour ça qu’on l’a combinée aux Championnats québécois sur route élites, qui devraient normalement attirer 200 à 250 cyclistes, si on se fie à Amqui, par exemple. Le fait d’offrir un parcours de haut niveau et en milieu urbain devrait aussi être un bel incitatif », a-t-il indiqué.

C'est d’un bon oeil qu’il voit les changements prévus au système de pointage servant au processus de qualification des nations. « La façon d’attribuer les points devrait nous avantager pour l’édition 2021. Dorénavant, les athlètes devront se qualifier pour les Championnats du monde. Donc, ils n’auront pas le choix de faire des Coupes du monde hors Europe pour être sélectionnés, ce qui va contribuer à faire augmenter la participation », a-t-il expliqué.

Et pour la suite? « On ne peut rien confirmer encore, mais les discussions avec l’UCI vont bien. Très bien, même », a-t-il conclu.

Sur le web
Pour consulter les résultats et obtenir plus d’information sur la série de la Coupe du Monde Paracyclisme Route UCI, visitez le site Web de l’Union Cycliste Internationale : www.uci.org/fr/paracyclisme.

Pour en savoir davantage sur l’événement, rendez-vous au paracyclismebaiecomeau.com.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net

.

.

.