Jour 26 : Cuenca

Michel Lebel

Ma destination de fin de voyage, Cuenca en Équateur est la 3e ville du pays, après Quito (la capitale) et Quayaqil. Réputée sur le plan touristique.


photo transmise par Michel Lebel

La veille j'ai assisté à un spectacle de tango argentin. Cuenca est la ville la plus moderne qu'on ait visité et ressemble à une ville qu'on pourrait visiter en Europe. Curieusement Internet y est très lent, en fait en général plus lent qu'au Pérou. La population y est de 400,000 (genre la ville de Québec) et l'activité principale est la retraite. Le proprio de l’hôtel me dit qu'ils acceptent tous les occidentaux et émettent un passeport rapidement et offrent une couverture d'assurance-maladie pour pas cher.

Le matin, après les préparatifs de départ d'usage, je suis allé visiter la manufacture de confection de chapeaux. Horreur. J'y apprends que tous les chapeaux PANAMA achetés à Panama lors du MAC 2017 ne sont pas panaméens mais équatoriens.


photos : Michel Lebel

En fait, comme on nous a expliqué lors de la visite, la fibre qui constitue les chapeaux PANAMA vient de la région de Manavi en Équateur, donc ils sont fabriqués ici. C'est le président Roosevelt qui, lors d'une visite au Panama lors de la construction du canal, a remarqué que les travailleurs arboraient les dits chapeaux comme protection solaire... qui a ainsi popularisé la marque. Depuis, un chapeau PANAMA doit nécessairement arborer la rosace juste au dessus de celui-ci. Donc allez à vos chapeaux et voyez si vous ne vous êtes pas fait avoir. À preuve j'en ai acheté un vrai ici. 28$ US.


photo : Michel Lebel

En me promenant j'aperçois une agence de voyages offrant des destinations tout-inclus. De ce pas j'entre pour voir si les équatoriens vont vraiment à Cancun, comme je faisais dans une ancienne vie. Mais non ils vont à Punta Sol au Pérou. Donc avis aux intéressés, une nouvelle destination!

Et pour finir le voyage, depuis le passage du capitaine Haddock, les lamas ont été dressés et rendus bien-élevés et ne crachent plus. Mais, des chamanes équatoriennes ont décidé de perpétuer la tradition. comme le montre étonnamment la photo ci-bas, extraite d'une vidéo, montra Kathy, une cycliste du groupe, qui tenait à se faire donner de la chance. Hergé était vraiment très fort.!


photo transmise par Michel Lebel

Demain je vous enverrai mon dernier texte. Je découvre vraiment l'Amérique du Sud. Je croyais avoir beaucoup de matériel. Je n'ai pas été déçu.

Merci de m'avoir lu et n'hésitez pas à me faire part de vos commentaires.

mlebel@novinsoft.com


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net

.

.

.