Jour 5 : Chao - Trujillo

Michel Lebel

Les distances sont très variables. Aujourd'hui un 65 km plat sur la transaméricaine avant de retourner dans les montagnes.

Mais avant, au déjeuner, je vois un beau parc orné d'une belle église et je sais que Micheline aime bien les églises.


photo : Michel Lebel

. Je me suis arrêté pour noter le prix de l'essence. Eh bien à 13.70 soles (le sol est la monnaie du pays et 1$ CAN vaut environ 2.5 soles) ca veut dire qu'en divisant par 2.5, le litre d'essence est à 5.00$ CAN.


photo : Michel Lebel

Et ce n'est pas tout, il y'a des péages, on en a passé un et les vélos ne correspondaient pas à une unité exonérée mais un agent nous a dit de passer sans payer. En tout cas si on visite le Pérou en motorisé faudra un bon budget essence.

La circulation est dense dans les petites villes qu'on passe car la transaméricaine se réduit à une seule voie. Voici, une station de taxi typiquement péruvienne, on appelle ça des touk-touk, des véhicules moteur à 3 roues.


photo : Michel Lebel

Demain je vais aller chez un vélociste pour tenter de faire réparer mon frein et la moitié des vitesses ne passent pas bien. Je ne sais pas ce qui est arrivé car j'avais pourtant bien protégé le vélo.

En général le prix des denrées est bas. Le revenu par habitant correspond à peu près à celui d'un pays riche de l'Amérique Centrale, du genre CostaRica ou Panama.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net

.

.

.