La Traversée du Canada à vélo - 4 août 2018 - Journée libre à Thunder Bay

Journée libre à Thunder Bay

Michel Lebel

4 août 2018

Hier j'ai oublié de mentionner que pour rentrer à Thunder Bay les instructions de Vélo Québec disaient de ne pas prendre la route 130 et de rester sur la 17. Or, à cette intersection, les panneaux indiquaient que les vélos devaient prendre la 130, et un peu plus loin que la 17 devenait interdite aux vélos et aux piétons, comme les autoroutes normales. En suivant les instructions, on s'est bien rendu, malgré l'absence d'accotement, mais on s'est demandé si nous étions assurés en cas d'accident ? On croit que non. Bonne question pour Yves, mon ami actuaire, as-tu la réponse ?

Ce matin, lever tard et nous scrutons ce qu'il y a à faire à Thunder Bay. On croit avoir vu l'essentiel hier. C'est quand-même pas Regina, mais pas loin.

En fouillant sur l'Internet, nous trouvons qu'il y a le monument de Terry Fox et le Fort William, mais que les deux sont éloignés. Paul, avec qui je me suis promené hier, m'annonce que Danielle et Eric ont loué une auto et vont visiter les deux, en plus de dîner en ville. Un gros gros coup de chance... quand on mène une bonne vie ! Le mémorial Terry Fox est situé à 15 km à l'ouest, pas loin d'où il a dû interrompre son périple en 1981, à cause de la résurgence de son cancer. Monument très imposant et certains ont décidé de cesser de se plaindre de leurs fesses.

Le monument doit d'être vu mais étonnammment le kiosque d'interprétation est juste une info touristique, hormis un film en boucle. Ce gars a levé 24 millions contre le cancer en 1981 et a été décoré de tout ce qui peut l'être partout au Canada. Il est connu de tout le monde (sauf de M. Trump, évidemment) pour sa fondation.

Par la suite, après ce recueillement, nous sommes allés en ville pour dîner et on a croisé le même troll que J-P et Diane ont vu en Norvège. Il était tout bonnement assis en ville.


photo : Michel Lebel

Ensuite mous nous sommes rendus au Fort William (sorte de village d'antan de Drummondville ou Upper Canada Village, pour mes amis ontariens) et comme on avait juste une heure de disponible, autre coup de chance, on nous dit qu'il y a un spectacle dans 15 minutes et que la chose à voir est la boulangerie. Le spectacle est intéressant et met en scène des opposants au régime britannique, il y a des tirs de fusils et de canons et une vraie bataille. Intéressant. Quelques minutes pour la visite typique de maisons et d'un camp amérindien.

Retour pour faire le lavage et même un peu de travail pour Novinsoft.

Notre contingent de 10 filles sur le tour a une moyenne d'âge de 57 ans, selon le sondage de mon coloc, qui m'a dit qu'aucune fille a refusé de dire son âge. Juliette, notre asiatique, s'est révélée en Colombie-Britannique après que je lui ai dit lors d'un dépassement que ce serait une dure journée. Depuis, personne n'est capable de la suivre, elle a été baptisée la comète.


photo : Michel Lebel

Ci-bas, le fier contingent de canadiens, par 15°C, quand-même. Non, mon ami Matt, tous les Canadiens ne sont en T-shirt par 15°C !


photo : Michel Lebel

En passant, je reçois régulièrement des commentaires, n'hésitez pas à m'écrire, michellebel@videotron.ca


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net

.

.

.