Amqui - Petit Rocher, 198 km

Michel Lebel

31 août 2018

Ce sera notre plus longue distance du voyage et nous avons deux défis : parcourir la distance et en plus on perdra une heure.

Départ à 8h00 tapant. On longe la magnifique rivière Matapédia. Puis on passe le pont couvert de Routhierville. Puis la rivière s'élargit à l'approche du village de Matapédia. À Matapédia on nous déconseille de prendre le pont car la route 11 du côté du Nouveau-Brunswick n'est pas belle. On nous suggère de continuer jusqu'à Pointe-à-la-Croix du côté québécois. Enfin un bon point pour le Québec !

Nous croisons des Français, deux adultes et trois enfants qui parcourent la distance Montréal-Bathurst, donc ils sont près d'arriver.

Puis un peu avant Matapédia, pour la première fois du voyage, j'ai affaire à un chien, tout un, un rottweiler je crois, tout crocs sortis. Il part de la maison à toute vitesse et traverse la 132 sans regarder. Je mets mon vélo entre lui et moi et il se calme. Ne voyant pas le proprio, j'appelle le 911, non pas pour faire une plainte mais pour qu'on avise le proprio de mettre son chien en laisse, on est quand même sur la Route Verte. Je ne saurai pas si quelque chose a été fait.


photos transmises Michel Lebel

Plus tard, à Pointe-à-la-Croix, juste avant de traverser pour le Nouveau-Brunswick, nous revoyons nos Français au restaurant. Ils sont de la région de Toulouse et sont partis pour un an avec les enfants, donc ils doivent faire l'école. Ils ont un blogue. Après leur séjour au Canada, ils iront aux États-Unis puis en Amérique du Sud pour un long périple à partir de Cuzco. Voyez leurs montures. Assez impressionnant. Vous remarquerez le drapeau français et québécois !

Puis nous passons au Nouveau-Brunswick par le pont mais pas d'affichage pour l'annoncer. À l'information touristique on nous dit que le panneau de bienvenue est en réfection.

On a déjà roulé 100 km et il en reste un autre 100 sur une belle route, la 134, qui longe la côte acadienne. Les vaches sont bien traitées au Nouveau-Brunswick, elles sont libres comme les bêtes de paturage rencontrées en Corse ou en Amérique Centrale. Faut toutefois vous dire que Luc a avisé le fermier qu'il perdait ses vaches ! Puis on roule pour passer une dizaine de villages jusqu'à un plus gros appelé Belle Dune où on s'attendait d'y voir une belle dune. Eh bien la réalité fut toute autre !


photo : Michel Lebel

Voyez cette chose laide en plein milieu de l'Acadie. Pouquoi cette cheminée ? Eh bien c'est une centrale électrique reconnue pour son rendement exceptionnel et... sa laideur exceptionnelle ! Comment les citoyens de Belle Dune, avec un aussi beau nom de village, peuvent-ils tolérer pareille chose? Pour finir le plat, les installations jouxtant le site sont du même acabit. Il me semble que des efforts auraient pu être faits ! Voudriez-vous avoir ça comme vue chez vous ?


photo : Michel Lebel

Nous arrivons à Petit Rocher presqu'à la noirceur, juste à temps pour une crème glacée, en fait un lait frappé, qui sera l'un des meilleurs trouvé en route, avec un autre en Saskatchewan. Gilles nous attend au gite, en fait une petite auberge, où nous avons deux lits puis un petit lit tiroir dans une chambre. Pas facile de louer une chambre pour trois gars !



Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net

.

.

.