Journée libre à Amqui

Michel Lebel

31 août 2018

Il fait beau ce matin mais ça se couvre rapidement et la pluie tombe en bonne quantité en après-midi.

En lisant le Journal de Québec de ce matin je tombe sur un article consacré a une super-analyse de l'état des routes à travers la Canada. Fallait pas dépenser des deniers publics pour faire l'étude, vous n'aviez qu'à nous le demander, on vous l'aurait dit tout de suite que c'est au Québec que c'est le pire, tout cycliste le sait.


photo : Michel Lebel

J'ai bien fait de prendre un jour de repos. Je fais donc les taches usuelles d'un jour de repos, dont le lavage, et la buanderie est située dans l'hôtel, un Sélect Hôtel que j'ai trouvé pas mal bien. Puis le nettoyage du vélo au boyau d'arrosage. Comme je n'ai plus de dégraisseur je vais au seul magasin du coin, un Sport-Expert, qui en a. Notez que je n'ai pas désigné Sport-Expert boutique de vélo, mais quand-même ils avaient du dégraisseur et savaient à quoi ça sert!

Puis il faut bien faire un peu de tourisme. Le tandem vélo-auto étant tout à fait remarquable, c'est donc en auto que je vais voir les chutes à Philomène.

Peut-être savez-vous qu'Amqui est desservi par une gare de trains de passagers ? En effet, il subsiste deux trains Montréal-Halifax par semaine chez Via-Rail, qui passent par Amqui. Je suis donc allé visiter la gare et je suis tombé sur un authentique fonctionnaire, désabusé de son travail. Il ne connaissait rien de rien. La seule façon de réserver un billet c'est par Internet et lui se contente de regarder les passagers monter dans le train deux fois par semaine. Pas trop forçant !

Heureusement il y avait un train-musée à côté de la gare et, comme j'ai fait avec Catherine près d'Upper Canada Village, je suis allé le visiter avec Luc. Un authentique train de queue avec cabines de wagon-lits mais dépouillé de la partie "loung".


photo : Michel Lebel

Puis nous avons visité un pont-couvert à Amqui, qu'on peut bien voir quand on suit la Route Verte, qui à l'occasion quitte la 132.

Et comme on va quitter le Québec, j'ai compilé le nombre de conducteurs de voitures que j'ai vus recevoir des constats sur les routes du Canada. Voici les résultats:
C-B: 0 en 7 jours
ALB: 1 en 7 jours
SASK: 0 en 5 jours
MAN: 1 en 4 jours
ONT: 1 en 25 jours
QUE: 5 en 5 jours, dont un immédiatement après avoir passé la frontière.

Étant actuaire, je peux vous certifier que statistiquement il y a là une variable dite exogène. Ça ne se peut pas que le hasard me fasse en constater autant au Québec. Émettons l'hypothèse que c'est nullement en raison de quotas imposés aux patrouilleurs mais que les Québécois sont imprudents et méritent autant de contraventions !

Pour corriger cette situation, la ville de Longueuil a adopté une astucieuse idée visant à effectivement changer les comportements et ça s'appelle troque ton ticket. Ça s'adresse aux cyclistes imprudents et leur permet de troquer leur contravention contre une session de sensibilisation à la sécurité. Et ça fonctionne ! On devrait en faire un enjeu électoral, que ça se fasse pour les automobilistes également. Moins de $$$ dans les coffres de la ville mais plus de sécurité ! Il faudrait en parler à la CAQ !

En attendant, je vais me coucher car demain on en aura une longue. Le hic de notre système est qu'il faut trouver un hôtel avec une chambre à 3 lits, ce qui nous oblige à rouler jusqu'où on offre ça, donc demain ce sera près de 200 km.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net

.

.

.