Rimouski - Amqui, 110 km

Michel Lebel

29 août 2018

Encore une splendide journée en perspective car on va longer le fleuve jusqu'à Sainte-Flavie avant d'aborder les côtes.

À Pointe-au-Père il y a un sous-marin à visiter, que nous ignorons, mais savez-vous d'où vient le nom de Pointe-au-Père ? Le père c'est bêtement Henri Nouvel, un jésuite qui a célébré la première messe.

Mais l'attraction à voir est sans contredit le musée de l'Empress of Ireland. Vous savez que le Titanic a sombré en 1912 mais aussi qu'il a suscité une vague de peur et que les entreprises de navigation ont décuplé les mesures de sécurité. Deux ans plus tard et paré de technologies de détection d'icebergs et de suffisamment de canots de sauvetage, l'Empress est parti de Montréal et vous savez probablement qu'avec les hauts fonds ce sont des pilotes spécialement formés qui dirigent les navires et qui se relaient à plusieurs endroits, dont Pointe-au-Père. Lors d'un de ces relais, le brouillard s'est levé et deux bateaux se sont croisés (un relayé et l'autre sur le point d'être relayé) mais des consignes de base en navigation n'ont pas été suivies (une question de couleur) et les deux bateaux se sont percutés pour devenir la 2e catastrophe maritime de l'histoire canadienne. Ce que vous ne savez pas c'est qu'un des matelots a vécu les deux naufrages (Titanic et Empress). L'histoire ne dit pas s'il est retourné sur un bateau ensuite !

En passant, je ne peux manquer de formuler mes remerciements à Micheline qui me laisse faire toutes ces expéditions.

Puis on arrive à Sainte-Luce où il y a de magnifiques sculptures puis la Gaspésie et à la jonction des deux 132, le centre d'art Gagnon.


photo transmise par Michel Lebel

Puis on plonge dans la vallée de la Matapédia jusqu'à Amqui...


photo : Michel Lebel

... avec l'affichage qui a gagné le premier prix, une oeuvre d'art.


photo : Michel Lebel

Je ne devrais pas dire plonger mais grimper, car on a une bonne grimpe pour 40 km, jusqu'à Sayabec qu'on doit prononcer « Sébec ».

La pluie j'en, parle peu, mais demain on va en avoir, donc on décide de prendre une journée de repos. On a déjà parcouru 6400 kms et des poussières.



Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net

.

.

.