Québec - Kamouraska, 170 km

Michel Lebel

28 août 2018

Luc et moi nous nous rejoignons à l'hôtel et nous partons pas mal tard, vers 9h00. Le hic c'est que Vélo Québec annonçait 145 km, mais depuis Lévis et non Québec. On doit donc passer le vieux pont de Québec qui attend toujours d'être peinturé.


photo : Michel Lebel

Puis un café à Lévis une fois atteint la traverse, où je fais la gaffe d'oublier mon sac à dos, bon pour un détour de 10 km supplémentaire. En direction de Montmagny je vois des hordes de cyclistes, qui témoignent de la santé du vélo au Québec !


photo : Michel Lebel

À Saint-Vallier, mon fils va se rappeler cet endroit. Vous ne savez pas mais il y a 2 ans, suite à un Grand Défi Pierre Lavoie que j'ai complété, mon gars s'est mis au vélo jusqu'au point de demander à son paternel de faire un Grand Tour avec lui en 2017. Oui moi, le vieux, je n'ai pas pu refuser. Faut être papa d'un ado pour comprendre.

À l'Islet on nous avons fait notre premier arrêt, nous avons mangé dans un parc en face du musée de JE Bernier, un navigateur réputé. À St-Jean-Port-Joli quiconque ayant fait du vélo dans la région connaît la côte défi des 3 saumons, 22% sur 1 km. Et les sculpteurs, bien sûr, dont on me dit que M. Bourgault est le plus célèbre. Et puis à La Pocatière j'ai retrouvé le Martinet de mon enfance. Quand nous partions pour Trois-Pistoles l'été, il fallait arrêter là. Par contre, je ne retrouve plus la boulangerie de mon enfance à St-Roch-Des-Aulnaies.

Puis la pluie s'invite, jusqu'à Kamouraska, où nous arrivons Luc et moi presqu'en même temps. C'est là que nous retrouvons Gilles avec l'auto et l'ensemble de nos bagages.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net

.

.

.