Trois-Rivières - Québec, 135 km

Michel Lebel

28 août 2018

Aujourd'hui c'est spécial car je me joins à mon club des Vélomanes qui fait Sainte-Julie - Québec en un jour, une sortie de 280 km avec départ à 6 heures du matin. Du vélo de grand luxe, avec une organisation irréprochable, auto-suiveuse, mécano, photographe et soutien médical, couronné d'un banquet à Québec et retour en autobus coach. Je ne ferai que la 2e partie, et pour l'occasion ma conjointe Micheline sera dans l'auto-suiveuse. Je retrouve Diane, ma fidèle compagne d'entraînement en vélo et ski de fond, qui fait les 280 km au complet

Quelques préparatifs liés au fait que je n'avais pas apporté de fil de recharge de cellulaire et de... ceinture de pantalon dans le petit sac que j'ai traîné hier. Et après tout ce millage ça prend une ceinture pour tenir le tout !


photo : Michel Lebel

Dès mon arrivée les groupes 1 et 2 sont déjà là et je sens mon ami Christian Ouellet très en forme, prêt à repartir. Les groupes 1 et 2 repartent presqu'en même temps. J'ai appris par la suite que le groupe 2 de Christian avait dépassé le groupe 1. J'ai entendu dire entre les branches que Christian, qui présentait une moyenne sur son inscription de 47 km/heure, prenait des relais plus longs. Il faudra donc dans les éditions futures soit régir la durée des relais ou bien, idée qui m'est venue en tête, permettre au groupe 1 de recruter un Christian Ouellet, par exemple John Malois, qui, je crois, ne dirait pas non !

Donc dès le départ je remarque qu'une coéquipière, Christine, a quelques difficultés. J'apprends qu'elle vient de compléter avec brio l'Ironman de Mont-Tremblant et qu'elle n'avait pas suffisamment récupéré.

Claude, à mi-parcours, décide de scinder les groupes et Diane et moi décidons, avec deux autres, d'accompagner Christine. Ce sont finalement les massages de Diane, la formation qu'on a adopté et les encouragements qui ont permis à Christine de revivre et de bien compléter. J'ai toujours pensé que les Ironman étaient des gens d'exception et j'en ai vu un bel exemple de détermination.

Et dans la côte de Cap-Rouge Diane a gagné le prix de la montagne. En passant, Diane revenait de Norvège, était peu entraînée, mais avec un bon bagage suite à sa participation avec panache au Grand Defi Pierre Lavoie. Ce repos fut salutaire car elle a complété les 280 km facilement. Diane, quand ça compte, elle est là !

La randonnée est complétée par un magnifique banquet à l'hôtel Plaza. Luc, fraîchement arrivé, à pu se faire attribuer une chambre. Moi je vais coucher chez mon gars, que je n'ai pas vu depuis un bout et c'est demain que nous partons pour Terre-Neuve.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net

.

.

.