Owen Sound - Orilla, 145 km

Michel Lebel

17 août 2018

Je suis revenu à ma façon de faire habituelle en prenant des photos et en arrêtant quand ça me tente pour des cafés, etc... du cyclotourisme.

Nous partons donc d'Owen Sound en direction d'Orillia via Meaford et Wasaga Beach. Dans nos instructions il est indiqué que sur la route 26 il y a peu d'accotements et beaucoup de circulation. Pourtant il y a des tonnes de backroads, je ne comprends pas pourquoi on nous fait passer par cette route.

Il y a plusieurs années, avec Micheline et les enfants, nous étions allés à Talisman, un resort (c'était un site de ski alpin sans montagne, car le ski se faisait du plat jusque dans le fond de l'escarpment, une sorte de canyon). J'avais loué un vélo, et reçu les instructions formelles de ne pas prendre la route 26. J'envisage donc aujourd'hui de choisir une des backroad mais un cycliste me la déconseille et me dit qu'il y a l'escarpment. Je prends à regret la 26, qui n'est toutefois pas trop achalandée en partant, même en passant à Meaford.


photo : Michel Lebel

Puis la circulation devient plus dense. À ce qu'on m'a dit par la suite, j'ai fait une envolée verbale non-stop sur la fait que Vélo-Québec nous envoie sur une route congestionnée, sans accotement. Pour la 17, c'est la faute du Canada de ne pas avoir d'autoroutes décentes, comme aux USA, mais pas ici. Un peu plus loin, tannés de ce vacarme dangereux, Paul et René trouvent une piste cyclable non pavée, non-annoncée dans le guide de Vélo-Québec. Ils le font exprès, je me suis dit. On décide de la prendre jusqu'à Wasaga Beach.


photo : Michel Lebel

J'étais allé Wasaga Beach il y a bien des années et mon patron, Neil Menear, m'avait dit que c'était une plage pour les collégiens et fêtards. Ça n'a pas changé.

Pour me punir de mes propos, j'ai eu ma première crevaison. Puis un coup de fatigue dans les 20 derniers km, avec des côtes bien senties. Nous sommes ensuite arrivés à Orilia, sur le bord du Lac Simcoe pour une journée de repos, la dernière, car ensuite on va relier Montréal en 5 jours en suivant la 401.


photo : Michel Lebel

Je suis à tenter d'organiser la suite de ma traversée du Canada au complet via l'événement Sainte-Julie - Québec (268 km) de mon club Les Vélomanes. Ce coup de barre m'a fait penser que je devrais peut-être faire Montréal-Trois-Rivières le vendredi 24 (après une journée de repos le 23, suite à l'arrivée du voyage de Vélo Québec à Montréal le 22), puis la portion Trois-Rivières - Québec avec les Vélomanes, en attendant le 4e groupe. On verra, selon les prévisions météo.

Tout à l'air OK côté travail, il est possible que France se joigne à moi pour la portion Sainte-Flavie - Terre-Neuve, il est possible que l'ami Gilles puisse être disponible pour conduire l'auto-suiveuse et que Micheline se joigne à nous à Terre-Neuve pour un court séjour, avant un retour en auto. Et un des cyclistes de la Traversée du Canada le fait également. À suivre. Et j'ai toujours ma bouteille d'eau du Pacifique, qui n'a pas coulée.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net

.

.

.