Un retour à la « maison »

« Les gens qui me connaissent sont très au courant que regarder une course de « bécycle à pédale » moi, je n’aime pas ça.

Il faut que je sois impliquée, que je fasse quelque chose, que je puisse « jouer ».

Hier, étape numéro 5 des Mardis cyclistes de Lachine, accompagnée de 2 jeunes triathlètes, un de 20 ans, un de 15 ans, je me suis retrouvée dans mon élément. Le « 20 ans » a couru. Le « 15 ans » a observé.

Le « 20 ans » s’est fort bien débrouillé. Il a même beaucoup aimé. Encore plus intéressant, c’est de constater le fait que je peux encore compter sur plusieurs coureurs du peloton pour faciliter l’intégration d’un nouvel athlète. En plus, hier, j’avais la chance d’avoir plusieurs « anciens » un peu partout dans le peloton., en tête, en milieu de pack, et oui, aussi en queue de peloton. Oui, oui, dans les derniers. Pas longtemps, mais quand même ! Disons, que ça permet suite à la course d'obtenir du "feedback" intéressant. L’expérience pour le « 20 ans « a été concluante. Il sera de retour dans les prochaines semaines.

J’y serai aussi, et fort probablement avec le « 15 ans ».

Merci une fois de plus à Tino Rossi pour la mise en place de cette grande école du vélo. Merci à la famille Néron, d’avoir repris le flambeau. Hier, j’ai vraiment réalisé toutes les possibilités qu’offrent les Mardis cyclistes de Lachine, tout autant au niveau du développement du sport, que de la concrétisation du talent cycliste au Québec.

Good to be back home ! »
Josée Robitaille, sur facebook


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net