Swift Current - Moos Jaw, 168 km le 20 juillet

Michel Lebel

21 juillet 2018

À Swift Current il y avait une attraction inusitée, un casino. Opéré par des amérindiens, on connaît la chanson. Même du black-jack à 10$ le mise. Tentant, mais on roulait le lendemain. Quand-même, pour une petite bourgade.

Ce beau matin on part pour 168 km et si c'est comme hier ça devrait bien se faire. Or, en partant, vent de face. Le hic avec VQ c'est qu'on considère que le vent sera favorable, donc ils augmentent les distances. Mais ici on nous a dit que comme il n'y pas d'arbres en Saskatchewan, il y a du vent.


Résultat d'une tentative de faire pousser des arbres
photo : Michel Lebel

Et quand on longe les lacs et qu'on voit des éoliennes c'est mauvais signe. Un peu plus loin on ensuite essuyé une tempête de neige à Chaplin.


photo : Michel Lebel

C'est une blague ! Mais vous devez vous demander pourquoi les bancs de neige ? Ce sont des bancs de sel. On nous a expliqué que le taux de salinité de l'eau est 7 fois plus élevé que celui de la mer à cause d'un glacier venant de la mer qui a fondu (c'est une hypothèse) et a laissé tout ce sel. Ce sel est ramassé et transformé en produits de détergent. Très inusité.

Puis le vent d'après-midi s'est levé à 35 km/h, sans arbre et de face. Pourtant VQ avait dit qu'on devait faire Vancouver-Montréal pour les vents de dos ! Si mon frère Sylvain se souvient du vent entre Cacounna et Rivière-du-Loup, eh bien ce fut pareil, mais sur 100 des 168 km. J'étais content quand je faisais du 20 km/h. Il y a même eu quelques abandons, des cyclistes devant recourir à la camionnette pour terminer l'étape à Moose Jaw.

Demain, jour de congé, je vais aller visiter les tunnels. Mon coloc parlait d'une journée de vacances et je l'avais chicané car le vélo c'est les vacances mais là j'ai acquiescé, demain pas de vélo, ce sera les vacances !

En tout cas ce fut la journée le plus difficile de tout le voyage, à date, Rocheuses comprises. Pierre, notre guide, nous prédit une journée avec vent favorable lundi! J'ai enregistré plus de 2000 km au compteur, avec ces 6 journées de 150 km, ça monte vite.

En tout cas, en France, lors des tours cyclos, on avait des journées de 175/200 km, mais pas avec des vents pareils.

Demain pas de réveil.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net