Banff - Calgary, 145 km le 15 juillet

Michel Lebel

16 juillet 2018

Étape relativement facile de Banff à Calgary. Il fait froid le matin, je n'ai pas mes gants alors je transforme mes manchettes en gants. On passe à Canmore et je rencontre un skieur à roulettes qui me dit où est le Centre national d'entraînement de ski de fond. En tout cas, ils ont le décor pour s'entraîner.

Dans un restaurant on avise les athlètes que la viande servie est exempte de produits dopants (avis aux skieurs russes pour ne pas tester positif).


photo : Michel Lebel

Je manque l'intersection pour le Centre national d'entraînement alors je me rabats sur le musée de Canmore. Maryvonne me fait remarquer que nous sommes dans une transition, les montagnes derrière et la plaine devant.

Ensuite enfilade de lacs mais on n'est plus en montagnes. On roule sur la route 1A, magnifique, avec peu de circulation longeant la Transcanadienne.

Le hic fut d'entrer à Calgary. 21 km de pistes cyclables. Le blogue d'un participant de 2010 mentionnait la même chose. Mon coloc et son équipe décident de prendre la route principale, d'autres et moi de prendre la piste cyclable probablement plus sécuritaire. En tout cas ils sont arrivés pas mal avant nous. J'aime maintenant mon GPS. Quand tu ne sais pas où aller, tu choisis une route et si ça dit "hors-parcours", c'est pas par là. En tout cas, à 3, on s'est retrouvé à l'hôtel, plus spécifiquement dans un Dairy Queen. On a ensuite eu un 5 à 7. On a ça tous les soirs, bière, boissons, chips, comme le font bien des clubs de vélo pour socialiser.

Je décide ensuite d'aller au Stampede, dont c'est la clôture le soir même. Donc taxi, je souperai là. À l'arrivée, accueil de circonstances avec chapeaux de cowboys. Déception en partant, c'est une foire d'arcades.


photo : Michel Lebel

Mais comme on m'a dit d'aller au centre Coca-Cola pour une spectacle, j'y vais. Le groupe à l'affiche est Billy Talent, que je ne connais pas, mais de l'excellente musique rock, un peu comme dans les années 70. En tout cas l'audience albertaine était conquise. Le tout suivi d'un magnifique feu d'artifice de clôture.

Il y a quand-même eu les performances du Stampede. Le seul hic ce sont les résultats : 100,000$ aux gagnants, presque tous des américains de l'ouest des USA (Montana,Texas) et tout y passe, rodéo, courses de chars, attraper des veaux. 150,000 spectateurs par jour, ils sont fous de leur Stampede les Albertains.


photo : Michel Lebel

Retour en taxi, tous les taxis ici équipés de porte-vélos (bonne idéem n'est-ce-pas?). Coucher à minuit. Demain je vais déjeuner chez Stéphanie, puis sprint de 135 km.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net