Antoine Duchesne mène l’échappée du peloton pro/élite en 2015 à l’entrée de la première section de terre battue, qui relie
St-Norbert d’Arthabaska et Ste-Hélène-de-Chester, suivi notamment de Mike Woods, Rémi Pelletier-Roy et James Piccoli.
photo : Classique des Appalaches

La Classique des Appalaches: la relève se mesurera à l'expérience

Victoriaville, 15 septembre 2017 – Le spectacle promet d’être particulièrement relevé ce week-end lors de la 3e Classique des Appalaches, présentée dans la région de Victoriaville. Aux cyclistes établis qui en mettront certainement plein la vue s’ajouteront cette année de plus jeunes athlètes ayant connu une forte progression tout au long de la saison. On s’attend d’ailleurs à des courses fort enlevantes et à voir de jeunes loups se hisser sur le podium.

« La compétition de cette année se fera entre athlètes établis et étoiles montantes. Chaque coup de pédale comptera, il est difficile de prédire qui l’emportera. Chose certaine, ce sont les amateurs qui en sortiront gagnants tellement la course s’annonce enlevante, chez l’élite comme chez les maîtres », se réjouit le président et cofondateur de la Classique des Appalaches, Alexis Pinard.

Lyne Bessette sera de la partie chez les dames
La médaillée d’or des Jeux du Commonwealth et six fois championne canadienne Lyne Bessette sera au plus fort de la course, ce week-end. L’athlète de 42 ans sera des quelque 200 coureurs et coureuses qui affronteront les difficiles parcours sillonnant les magnifiques, mais escarpés paysages de la région victoriavilloise.

Celle qui a représenté le Canada aux Jeux olympiques de 2000 et 2004 sera notamment confrontée à montréalaise Kirsti Lay, médaillée de bronze aux olympiques de Rio en 2016 et à la Britanno-Colombienne Sara Bergen, 4e au classement de la Cascade Cycling Classic. Les Québécoises Alizée Brien et Catherine Ouellette, devraient également flirter avec le podium.

Antoine Duchesne sera à surveiller chez les hommes
Antoine Duchesne sera l’un des athlètes à surveiller à la ligne de départ du Complexe Sacré-Coeur lors du lancement de la course pro/élite prévu pour 10h45. Ce dernier a participé aux Jeux olympiques de Rio et a obtenu le maillot du meilleur grimpeur lors de Paris-Nice en 2016. Il a également été le meilleur canadien lors du Grand Prix de Montréal dimanche dernier et profite de la Classique pour affûter sa préparation en vue des Mondiaux qui auront lieu en Norvège la semaine prochaine.

Parmi les autres athlètes de pointe à briguer la bourse, en plus de son poids en sirop d’érable, on retrouve les Québécois Nikolas Zukowsky qui a terminé 2e lors du Critérium national de samedi dernier, ainsi que Jean-Denis Thibault, Laurent Gervais et Elliot Doyle.

Il est à noter qu’Hugo Houle et Mike Woods sont demeurés en Europe après avoir participé à la Vuelta. Le premier finalisera sa préparation en vue du Championnat du monde, alors que le deuxième prendra part à des classiques italiennes de fin de saison. Le parcours pro/élite de la Classique des Appalaches se compare d’ailleurs, aux dires des Houle et Woods, à plusieurs parcours mythiques d’Europe, dont la centenaire italienne Strade Bianche par exemple, en termes de décor et de difficulté.

De l'engouement pour le Grand Fondo
Parallèlement aux quatre catégories compétitives, plus de 400 amateurs de vélo de partout au Québec, soit plus du double de l’an passé, prendront la route de Victoriaville et sa région afin de pédaler sur les trois trajets du Gran Fondo. On retrouve le parcours Classique de 134 kilomètres, dont le départ est prévu pour 8h30, le parcours panoramique de 107 kilomètres, qui a pour heure de départ 8h55 et, en nouveauté cette année, le parcours Découvertes Gourmandes de 80 kilomètres, et trois stations de dégustations, qui a deux heures de départ distinctes (9h20 et 9h30) afin d’accommoder toutes les catégories de cyclistes.

Le président est bien heureux que des cyclistes de partout au Québec et en Ontario se soient donnés le mot afin de faire de vivre cette expérience qui devient de plus en plus un incontournable de fin de saison. « La Classique est un OBNL et notre mission est de faire rayonner la région, ses produits et ses gens, et nous sommes heureux de constater que nous ne faisons pas ça pour rien. Les participants sont très enthousiastes et impressionnés par tout ce que nous avons à offrir ici, il y a un véritable engouement », continue M. Pinard.

Le défi de Charles Moreau
On surveillera attentivement la présence du double médaillé paralympique victoriavillois, Charles Moreau, qui s’est donné le défi de prendre le départ du parcours panoramique au guidon d'un vélo à main.

Franchir la distance et surmonter le dénivelé du trajet représenteront pour lui un un accomplissement extraordinaire. Rappelons que 5 $ de chaque inscription à l’un des trois parcours du volet récréatif de la Classique des Appalaches iront en appui à Charles Moreau pour l’aider à financer son calendrier annuel de compétitions.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net