photo : Paul Schwartz, Paulimage.com, affichée sur facebook par Alain Cadorette le 16 août

Le reste du peloton

« 140 coureurs pour la 400e épreuve. Les Mardis cyclistes de Lachine passent à l'histoire.

J'avais 10 ans quand Monsieur Rossi traçait la première ligne d'arrivée avec une roche il y a 40 ans à Lachine. Depuis, plusieurs champions et championnes ont laissé leurs traces sur ce parcours mythique. Plusieurs sont par la suite, passés dans les rangs professionnels, avec des participations et des victoires sur le Pro-Tour et dans les grands tours incluant le Tour de France. Des Steve Bauer, François Parisien, Hugo Houle, David Veilleux, Antoine Duchesne, Dominique Rollin, Guillaume Boivin, Jason Lowndes, Pierrick Naud et Cadel Evans en 2001... sans oublier la dernière génération de coureurs et coureuses qui passent aux rangs professionnels.

Toujours présent, généreux et charismatique, Monsieur Rossi donnait pour une dernière fois le départ des Mardis cycliste de Lachine avec une liste d'inscrits impressionnante, incluant Guillaume Boivin et celui qui une semaine aupavavant venait de remporter un 7e Championnat. Jean-François Laroche était présent pour une dernière fois, avec sa garde rapprochée des Cycles Régis, portant leur nouveau maillot d'équipe pour l'occasion. Félicitations à cette équipe.

Il y avait aussi une liste d'inscrits beaucoup moins sexy et beaucoup moins médiatisée, mais tout de même importants pour le déroulement d'une course... "le reste du peloton". Dur d'avoir une bonne course sans le reste du peloton. Dans l'ombre des stars, le reste du peloton est composé de coureurs de tous âges et de différents calibres. Des coureurs juniors, des coureurs Maîtres, certains qui ont déjà connu la gloire, d'autres qui recherchent encore cette gloire, si éphémère, mais chacun avec leurs petits objectifs personnels. Certains ont comme but d'aider leurs coéquipiers à gagner, certains ont comme but de faire quelques points aux sprints intermédiaires pour être immortalisés sur papier à jamais et d'autres ont comme objectif de tenir avec le peloton le plus longtemps possible.

Année après année, semaine après semaine, course après course, les coureurs du reste du peloton viennent tourner en rond dans un carré et retournent chez eux parfois déçus, parfois fiers d'avoir fini avec le peloton de tête et parfois juste heureux de ne pas avoir été impliqués dans la chute de la soirée. Chacun sa petite victoire personnelle et son histoire à raconter.

140 coureurs sur la ligne de départ hier soir, dont au moins 120 qui faisaient partie du reste du peloton. Record de vitesse battu par 5 secondes et seulement 20 à 25 coureurs qui tiennent le coup pour terminer avec le peloton de tête ou dans le même tour que les leaders. La plupart des gars du "reste du peloton" peuvent dire qu'ils ont fait partie du "show". Ils peuvent en être fiers et dire merci à Monsieur Rossi et à son organisation de nous avoir donné l'opportunité de faire partie de la grande histoire des Mardis cyclistes de Lachine.

À titre personnel, j'étais bien jusqu'à la chute qui a cassé le rythme à 7 tours de la fin. Je faisais partie des 50 qui étaient encore dans le peloton de tête. La petite cassure causée par cette chute a fait mal, très mal. J'ai réussi à revenir dans le peloton en suivant une bonne roue mais 3 tours plus tard, le rythme accéléré des costauds à l'avant commence à faire mal. Je commence à créer des trous, je fais signe aux coureurs derrière moi de passer, ma ligne de course devient douteuse et la vitesse en relance a finalement le dessus sur moi à 55 minutes. Avec moins de 2 tours à faire, je décroche... mais je ne relâche pas et je me donne comme objectif de rentrer dans le même tour que les leaders. C'est fait, c'est bon, je passe la ligne, mais avec la tête basse. Déçu d'avoir manqué de ressources avec 3 petites minutes à faire.

Après réflexion, je relativise et le moral revient rapidement. Je viens de faire partie d'une soirée record des Mardis de Lachine avec "le reste du peloton". 58 minutes et 11 secondes.

Bravo à Pier-André Côté, de Silber Pro Cycling, pour la victoire, mais également un gros kudos à Michel Henri, un coureur Maître de l'équipe Cycles Dupuis, pour avoir fait une course de costaud en avant-poste avec les pros à se battre pour les sprints. Bravo Mike!

Merci à ma blonde pour le support et merci à tous mes amis(es) qui m'ont encouragé partout sur le parcours. Merci également au "reste du peloton" de me donner le privilège de courir avec vous et de tourner en rond à chaque semaine.

Mais surtout... Merci Monsieur Joseph "Tino" Rossi, Merci pour tout! »

Alain Cadorette, sur facebook, le 16 août


photo : Paul Schwartz, Paulimage.com, affichée sur facebook par Alain Cadorette le 16 août


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net