Jour 67, 5 avril : Los Chilos De Pocosol - Santa Rosa

Michel Lebel

L'imbroglio s'est réglé. Pour être bien honnête, il y a une certaine censure dans qui est publié sur la page facebook de la FFCT et c'est un peu normal. Par exemple, il y a eu deux accidents importants au Guatemala et c'était normal de ne pas en parler. Cependant, cette page pourrait être un véhicule pour exprimer des choses inexactes et ce n'est pas la place. Dans mon cas, j'ai été un peu surpris. Je mentionnais que le Nicaragua est le 2e pays le plus pauvre et qu'avec le canal il deviendrait un des plus riches. Ça a été dit trop clairement. J'avais des sources fiables sur Internet, j'avais interviewé quelques personnes et je voulais que le ton reste et c'est resté, sinon je ne publiais pas. Finalement, avec quelques compromis, ça passé avec la note de bas de page. J'attends donc les téléphones des ambassadeurs !

C'est humide ce matin, donc avec pluie probable. Mais comme il ne pleut jamais quand je roule, il n'y en a pas eu, mais j'aurais aimé car de toute façon je roule avec un maillot mouillé que je mouille moi-même.

De très belles route au Costa Rica mais ici construites par les Costaricains. La monnaie ici est le colon. 500 colons valent 1$US. La capitale est San José, le PIB fait un saut à 10 184$. 6 millions de population. Le hic est que les routes ne sont pas larges et les camions ne font pas de cas des cyclistes.

Une côte n'attendait pas l'autre, donc les pelotons se sont étirés et seuls le groupe de tête et de queue avait de la protection policière. Je verrai ce que je ferai demain. Ça ne me tente pas de rouler avec le peloton de queue et j'aime bien rouler derrière le peloton de tête.

Les paysages sont pleins de verdure, de faune et de flore. J'ai appris que nous n'irons pas à Cancun ni sur la côte du Pacifique, là où le tourisme de masse va. Je suis un peu déçu car je ne connaissais pas le côte du Pacifique et ça m'aurait permis de dire si ça vaut la peine d'y aller.

Nous aurons 2 jours de style vacance,s avec plein de nature, mais du côté Atlantique. Je ne dis pas que je ne prendrai pas un taxi lors d'un jour de repos. On verra.


photo : Michel Lebel

À l'arrivée promenade en ville. J'en ai profité pour laver le vélo. Nous avons roulé 5000 kms et j'apprends que Matt, qui va tout faire pour me rejoindre en distance cette année, a commencé à rouler à Boston, mais là il y a une nouvelle tempête de neige !

Autre bonne nouvelle, ça fait 2 haut-parleurs que j'achète, le premier a cessé de fonctionner le premier jour, la prise du chargeur du 2e s'est brisée et maintenant ça fonctionne avec un haut-parleur acheté dans un magasin qui ne payait pas de mine, et j'ai dû discuter fort en espagnol pour avoir le rabais marqué. Jean Marie l'a essayé et il en a été ravi.

Distance parcourue : 53 km / Cumulé : 4603 km
Dénivelé positif : 630 m / Cumulé : 41 360 m


Note du webmestre :
. à lire également : Le jardin extraordinaire…, par Alain Lhommeau
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans