Jour 65, 3 avril : Acopaya - San Miguelito

Michel Lebel

L'hôtel tout neuf où nous avons dormi était inauguré hier. Avec un paquet de petits problèmes, dont la piscine sans eau.

J'ai bien dormi quoique le lit trop long fait en sorte que la porte ne ferme pas. Mais le proprio était très sympa. Neuf d'entre-nous couchaient dans sa résidence personnelle car les réservations dépassaient la capacité de l'hôtel. Un peu bizarre que l'hôtelier n'ait pas remarqué. Et à la résidence personnelle du proprio tout le monde a été réveillé par l'explosion de la cuisinière.

Petit déjeuner où je termine ce qui me restait de sirop d'érable. Je l'ai utilisé quand, comme ce matin, ils servent du pain sans marmelade ou beurre.

On part donc sur un pavé de velours encore une fois, avec seulement deux trous sur les 85 kms. Je ne vous parle pas de pluie car il n'y en jamais, mais on en a eu ce matin et personne n'a mis son imper car elle faisait du bien, une belle pluie chaude.


Quand il y a un trou il est vite réparé mais ça prend bien du monde !
photo : Michel Lebel

Plusieurs vallons dans les derniers 20 kms qui m'ont permis de tester mes mollets. Je suis arrivé dans les 3 premiers, même si j'ai dû monter la dernière côte avec un mauvais développement. Mais ces vélos là ça penche assez bien d'un côté à l'autre et avec les bras on peut un peu décupler l'effort.

Nous sommes au bord de l'eau donc j'avais apporté mon maillot, mon livre etc... Mais la plage c'était plutôt un quai. En soirée nous avons eu une magnifique petite réception par les habitants du village. Dans le parc attenant, il y avait une sculpture commémorant les gens morts à la guerre, mais ni la Première ni la 2e, plutôt la révolution sandiniste, autour de 1985, qui a mis dehors le gouvernement dictatorial soutenu par les USA. Finalement, un peu la même chose qu'au Salvador et à Cuba, l'histoire se répète.

Distance parcourue : 82 km / Cumulé : 4 482 km
Dénivelé positif : 420 m / Cumulé : 40 410 m


Note du webmestre :
. à lire également : Sur la route du "crema"… jusqu’au lac Nicaragua, par Pierre Bouchault et Jean Paul Ollivier
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans