Jour 64, 2 avril : Juigalpa - Acopaya

Michel Lebel

Petite journée de 40 kms. Je suis reporter d'office ce matin, avec Bernard, pour la page facebook de la FCCT. Comme Bernard ne se sent pas bien, il va à la clinique. Il reviendra 4 heures plus tard et tout va bien. À mon énorme surprise, Michel Cabart me dit, 2 minutes avant le départ (il l'avait dit à la blague la veille) que je ferai le breefing de départ. Dans le breefing de départ, on annonce le parcours, on dit qui seront les serre-file et Blandine lit la pensée du jour.

Michel a donc annoncé que le breefing serait canadien ce matin. J'ai joué le jeu et j'ai utilisé quelques mots québécois qui ont faire rire (route maganée etc...) mais j'ai oublié de passer la parole à Blandine. En plus, j'ai déclaré que le parcours serait plat (à la vue de tracé ça l'était) mais évidemment, à chaque côte, on me l'a rappelé, à la blague. Je note que depuis le dernier meeting il y a moins de commérages, l'atmosphère est plus bon enfant.

Nous partons donc pour un rapide 40 kms, encore sur des routes de velours construites par les chinois, pas des italiens. Arrivée à 10h du matin. On aurait pu combiner avec la ride du lendemain, ou partir plus tard, mais ce temps libre sera finalement bien rempli pour moi.

Sur 40 km, je n'ai pas trouvé de sujet pour mon texte de la page facebook. Je pense donc au projet du Nicaragua de faire construire un canal. Il faut savoir qu'au Nicaragua il y a un lac grand comme la Corse qui, s'il était creusé d'est en ouest, permettrait de remplacer le canal de Panama qui n'est pas conçu pour les énormes porte-conteneurs de la Chine. Il y a un projet pharaonique de 50 milliards de dollars conçu par la Chine qui fera l'objet de mon topo. J'ai donc fait des recherches internet. J'ai réalisé qu'on ne pouvait pas venir ici sans parler de ça car ça va faire du Nicaragua le pays le plus riche d'Amérique Centrale.


photo transmise par Michel Lebel

Ensuite le proprio de l'hôtel m'emmène en ville avec Brigitte, car Chantale, la coiffeuse du groupe, va me couper les cheveux là. C'est l'hôtel où tous les couples sont logés pour ce soir, donc toutes les femmes sont après Chantale pour lui dire quelle coupe me faire. J'ai dit « tout ce que vous voulez, sauf le rasage complet ! » Micheline me dira si c'est bien ou pas, mais je n'ai jamais eu si peu de cheveux !


Avant et après !
photos transmise par Michel Lebel

Ensuite je me promène en ville et j'arrive à l'édifice municipal où j'entre et je rencontre un élu qui me donne son opinion sur le canal (évidemment en espagnol). Au retour pour le souper, j'en parle au groupe de policiers sympa qui nous suivent et un immense débat se fait entre les gens du Nicaragua qui disent que ça va faire augmenter le niveau de vie et Salvador, notre sympa chauffeur, qui dit que seulement les riches vont s'enrichir. Mais en gros le niveau d'approbation des nicaraguayens est maximal.

Distance parcourue : 30 km / Cumulé : 4400 km
Dénivelé positif : 270 m / Cumulé : 39 990 m


Note du webmestre :
. à lire également : Le projet pharaonique du Nicaragua, par Michel Lebel
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans