Jour 82, 20 avril : Santiago - Aguadulce

Michel Lebel

Petite étape de 90 kms avec peu de dénivelé. Nous arrêtons pour visiter une église juste à coté d'un kiosque de hamburgers. Je n'ai pas vu de stands de hamburgers avant le Panama. Le Panama est très américanisé, plus riche que le Costa Rica, probablement à cause du canal. Le PIB est de 13 000$ (10 000$ pour le Costa Rica) et les américains jouissent d'un statut privilégié, sont bien accueillis, ce qui n'est pas le cas des pays du nord du Costa Rica.

Vous savez sans doute que le président Noriega était au pouvoir lorsque les USA ont envahi Panama dans les années 90. Certains voient ça comme une invasion mais, en réalité, Noriega, au lieu de faire les bonnes choses, a voulu s'enrichir en faisant transiter de la cocaïne de la Colombie vers les USA, et les USA sont venus le chercher.

La monnaie est le dollar US (une monnaie, le Balboa, existe mais on ne la voit pas souvent) et la majorité des commerces sont bilingues espagnol/anglais. La langue officielle est l'espagnol. Population : 3.6 millions.

Je suis toujours surpris de constater que le si magnifiques églises ont été construites alors que les gens vivaient dans des piaules.

Ensuite nous roulons sur la panaméricaine jusqu'à ce qu'on tourne en direction de la mer pour aller à la plage. Le roadbook indiquait d'apporter un maillot. J'ai découvert que le costume de bain n'existe pas dans la langue française (on doit dire maillot de bain) ni le mot gougoune. À chaque fois que ces choses arrivent c'est source d'échanges amusants, les Français apprennent les mots québécois et moi les expressions françaises.

Juste avant d'aller à la mer nous avons vu un phénomène particulier soit un arc-en-ciel circulaire (je n'ai jamais vu ça auparavant) que notre guide a expliqué par le fait que dans le ciel il y avait des nuages de glace. À 40°C pourrait-on en avoir un peu?


Je vois que l'eau est 200 mètres plus loin que le bas du sable. J'y vais donc avec mes gougounes
mais je reste pris dans les sables mouvants !
photo transmise par Michel Lebel


Les autres n'y allaient pas à cause des jelly fish, donc je fus le seul à tenter l'expérience.
À mon retour, plein de boue, plusieurs ont pris des photos bon-enfant et on a bien ri.
photo transmise par Michel Lebel

Je me suis nettoyé au boyau car ensuite nous allions visiter une école, ce que j'aime tout le temps pour jaser avec les jeunes.


photo transmise par Michel Lebel

Avec mes mots d'espagnol j'ai donné un cours de Français à quelques-uns, sous la supervision de Jean-Marie qui est pas mal bilingue, et les jeunes ont bien ri. Ils nous ont posé plein de questions sur notre voyage et sur ce qu'on pense du Panama. Ils ont chanté les hymnes nationaux de la France et du Panama. Tous des jeunes bien habillés et qui semblaient respecter l'autorité des professeurs. Du bonbon culturel pour moi et de merveilleux moments.

Sur le plan vélo, ça va super-bien, sauf que j'ai un peu mal au bas du dos depuis 2/3 jours. Je roule sur le grand plateau la plupart du temps, et dans le groupe 1. J'ai même fait une sorte d'échappée avec un gars du groupe, qui était franchement gras au départ, qui a fondu et retrouvé les jambes de sa jeunesse alors qu'il faisait de la compétition vélo en 3e division. Nous avons roulé entre 32 et 38 km/h, avec la police devant nous pour soutenir l'échappée. Ça m'a encouragé pour le GDPL, car nous avons des vélos de montagne lourds avec des sacoches, avec des pneus pas trop gonflés. Nous avons même décroché un jeune membre d'un club local, 90 membres qu'il m'a dit.

Ils ont de belles routes, pas construites par des italiens (y'en a pas ici), donc en bien meilleure condition que chez nous. J'aimerais bien savoir où le Québec se situe dans la palmarès des routes en Amérique. Ensuite aller simple pour l'hôtel, souper en ville et rédaction de mon texte quotidien.

Au niveau du GDPL, je reçois une confirmation que les jeunes découvreurs feront l'échange culturel avec la France et Jean-Pierre est à investiguer une école de Longueuil. Pour moi l'échange culturel est important dans le choix de la 2e école. On devrait savoir demain ou lundi quelle école sera choisie, mais c'est officiel que nous allons avoir 2 écoles.

Je recommence à me reconnecter avec la réalité canadienne. J'ai appris que la saison régulière de hockey est finie, les Canadiens ont terminé premiers et jouent en série contre NY. (Note du webmestre : De grâce n'allez pas dire à Michel que les Canadiens sont presqu'éliminés ce 20 avril)

Distance parcourue : 86 km /Cumulé : 5 529 km
Dénivelé positif : 240 m / Cumulé : 51 960 m


Note du webmestre :
. à lire également : Panam - Panam - Panaméricaine, par André Lenoble
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans