Jour 63, 1er avril : Juigalpa - Juigalpa

Michel Lebel

Le problème avec les lever tard, c'est que mon horloge interne est branchée sur 5h15. Donc de 5h15 à l'heure de petit-déj. j'ai sommeillé.

J'ai encore travaillé sur le GDPL à envoyer ce qui me restait à envoyer pour ma sollicitation. J'ai remarqué que le total de contributions a encore monté, je remercie tout le monde. Comme internet fonctionnait bien, j'ai appelé ma famille.

J'ai trouvé sur le site web du GDPL une application qui donne la liste des dons en format Excel et je l'ai envoyée à Diane et Serge pour finaliser le maillot et croiser les dons corporatifs reçus avec les dons à recevoir. Aussi comme le parcours est maintenant connu, j'ai envoyé mes remarques à Christian.

Vers 15h00, photo de groupe, que nous avons envoyée à Alfred. Alfred a eu un accident au Guatemala, sur un topez, est allé à l'hôpital et n'a pas pu continuer le tour et est rentré en France. Un petit conseil, si vous roulez en vélo ayez toujours des gants. Lors d'une vilaine chute, comme ce sont généralement les mains qui touchent le sol en premier, avec ou sans gants ça fait une différence !

En passant, des topez on n'en voit plus beaucoup. Les routes du Nicaragua sont mêmes mieux que les routes québécoises parce que construites par des entreprises chinoises, pas des compagnies italiennes. Vous me demanderez peut-être pourquoi, mais sachez que le projet de canal, dont je parlerai dimanche pour la page facebook de la FFCT, est d'origine chinoise.

Vers 17h30 nous étions invités à assister à un événement local, un rodéo de chevauchage de taureaux, ce qu'on voit parfois sur des taureaux mécaniques dans des restaurants en Amérique du Nord, mais ici en vrai ! Nous avons visité les enclos et avons mangé là.


photo : Michel Lebel

Il paraît que les taureaux prisés valent des milliers de dollars et les athlètes qui chevauchent sont bien payés. Nous avons vu 5 chevauchées. Le taureau est dans une petit enclos et le cowboy le chevauche avant que la porte ouvre. Quand ça ouvre, le taureau fait tout pour s'en débarrasser. Le gars qui est là-dessus doit avoir le dos magané ! Quatre concurrents sont restés 10 secondes mais un a maîtrisé le taureau plus de 19 secondes. Le taureau a arrêté de sauter mais quand le cowboy est débarqué il titubait ! Ensuite deux gars en cheval attrapent le taureau au lasso et le reconduise à l'enclos. À la fin, il y de la musique avec une chanteuse À cheval. Cette région en est une de cowboys et donc ces événements de rodéo sont très prisés.

Au retour, nous sommes assis à l'arrière d'une auto de police, à une vitesse ahurissante, toutes sirènes allumées, pas de ceinture. J'ai remarqué que tous les indicateurs sur la voiture ne fonctionnaient pas.

En soirée, j'apprends via internet que Serge, responsable des néphrologues, a aimé la maillot du GDPL que Diane lui a présenté. Je suis super-content car Diane a changé passablement le design avec Mme Malo, une artiste rencontrée à la Traversée de la Gaspésie en ski de fond.


Note du webmestre :
. à lire également : Le rodéo, par Benoît Sauphanor et Carlo Ferrari
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans