Jour 61, 30 mars : Granada - Granada

Michel Lebel

Deuxième jour de repos, de mon côté essentiellement consacré à l'organisation du Grand défi Pierre Lavoie. Je me dois de le souligner, ce que je fais est minimal à coté de ce que les membres de l'équipe accomplissent, qui est phénoménal. On va avoir un tout nouveau maillot, de la publicité sur le VR et c'est beaucoup de travail à tout concevoir.

La veille, lors du souper, Jean-Jacques m'a suggéré, pour le jeu de la balance, qu'au lieu de déterminer les plus grandes baisses de poids, de demander aux gens de parier sur leur poids. Ça a été accepté et tous les gens ont estimé dans mon cahier leur poids du lendemain. Donc ce matin, lever tôt pour installer la balance, et après le petit-déj. j'ai composé ma lettre de sollicitation perso pour le GDPL et je l'ai envoyée à plein de gens. En même temps, mon frère Sylvain enjoignait les gens à contribuer à la cause, ce qui m'a beaucoup ému. J'ai aussi compilé les résultats de la pesée du matin.

J'ai reçu mon linge nettoyé et une énorme confusion : la facture dans mon sac était elle d'un autre, et je l'ai payée, donc on m'a demandé de payer une 2e fois celle de l'autre (en plus on avait oublié de me charger certains items) et pour finir le plat on m'a dit qu'on trouverait celui pour j'ai payé et le lendemain on m'a dit que c'était Michel Arnoud et Michel Arnoud a dit au préposé qu'il n'avait pas commandé de lavage. Je ne sais pas comment ça s'est terminé mais ça vous donne une idée de la complexité d'une telle organisation. Michel Cabart me disait que parfois ça prend 50 courriels. Donc chanceux que nous ayons un hôtel et 3 repas par jour !

Au souper, j'ai dévoilé les résultats très attendus de la pesée matinale. On a mis sur pied un comité, avec un vérificateur interne et un externe, pour s'amuser, et alors que les dames avaient gagné la dernière fois en estimant très bien le poids des gars ayant le plus aminci, cette fois les dames avaient très mal estimé leur propre poids ! En plus il y a eu des vices techniques, et on en du faire appel à des témoins, en gros on s'est bien amusé.

Un nouveau mot circule, soit un quiproquo peu utilisé eu Québec, qui est un mot de l'Académie française (donc je me suis amusé), qui a illustré les polémiques de la balance, et fut le mot du jour du lendemain.

À noter qu'avant le souper il y a eu aussi un POT (en québécois c'est un apéro) pour célébrer l'anniversaire de 3 des cyclistes et que ça a atténué les tensions accumulées au fil des derniers jours.


Rue piétonnière de Granada
photo : Michel Lebel


Note du webmestre :
. à lire également : Des goûts et des couleurs, par André Lenoble
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans