Jour 76, 14 avril : Silico Creek - Las Minas

Michel Lebel

Réveil compliqué car à 5h30, sans électricité, je n'avais que mon tél. cellulaire pour m'éclairer, car j'avais oublié ma lampe frontale sur le vélo.

Mais les enfants sont attachants et à peu près tout le village a assisté à notre départpour une étape difficile, 75 kms avec 1950 mètres de dénivelé, dont 35 kms de plat.


En compagnie d'un jeune heureux qui adore les mathématiques (j'en ai fait un peu avec lui)
photo transmise par Michel Lebel

Pour faire 1950m de dénivelé sur une telle distance, il faut que le plat ne soit pas plat. Et effectivement ce furent des montagnes russes constantes, une montée après l'autre, et souvent avec des pourcentages d'inclinaison au dessus de 15%.

En plus, en partant, j'ai senti mes jambes lourdes, et comme ils disent en France, j'ai été à la ramasse, j'ai donc subi le parcours. Dans la montée finale il y avait encore des panneaux d'inclinaison mais quand tu en vois un, et que tu es déjà à 10 km/h, tu n'en reviens pas !

Une des étapes les plus dures, en ce qui me concerne, et en plus j'étais pas vraiment là. Sur le roadbook on nous avait précisé chaleur accablante et vents violents à certains endroits, donc je suis parti avec peu de vêtements. Or, en haut du fameux col avec pourcentages généreux, on gelait, et si moi j'ai froid, imaginez les Français !

Heureusement j'avais mes manchettes dans ma sacoche avant, mon manteau de pluie et surtout ma couverture de survie. Je l'ai dépliée et j'ai été surpris de ses propriétés. Je l'a ensuite mise sous mon coupe-vent jaune pour les 10 kms qui restaient, tout en montée (encore) et j'ai eu chaud en masse jusqu'à l'hébergement.

Celui-ci spartiate, encore une fois, constitué de cabanes et de tentes. Dans les cabanes nous étions 14 gars dans une (5 dans la chambre du bas et 9 dans la chambre du haut) le tout fonctionnant à l'électricité solaire. Or l'électricité a été interrompu, panne du panneau solaire, donc ils ont apporté des lampes à batteries et nous avons mangé sous cet éclairage.

Avec le reste de l'énergie de mon ordi, et rien à faire, j'ai branché mon nouveau lecteur de cd et j'ai écouté la version de L'Heptade XL (un délice pour mes oreilles) avec comme bruit de fond les plaintes (parfois fondées) des autres participants pour cet hébergement particulier. Je n'ai pas voulu partager ces moments musicaux car si mes compagnons de voyage sont comme mes enfants, ils auraient détesté Harmonium.

Pour ceux qui étaient sous tente, une d'elles s'est envolée et l'autre a été balayée par le vent, donc personne n'a dormi. Nous, les 9 gars en haut, étions donc pas si pire. Quand je lisais à la lampe j'avais un concert de ronflements mais avec mes bouchons (boules quies, en Français) j'ai dormi comme un bébé, après m'être massé les jambes qui en avaient bien besoin avec un relaxant musculaire.

Distance parcourue : 73 km / Cumulé : 5124 km
Dénivelé positif : 2 010 m / Cumulé : 47 980 m


Note du webmestre :
. à lire également : Panama’s papers, par Jean-Marie Albert et Patrick Rossignol
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans