17 mars 2017

Le cyclo du jour : Michel Lebel

interview réalisé par Jean Marie Albert


photo transmise par Michel Lebel

Michel qui es tu ?

J’ai 57 ans, marié avec 2 enfants, un garçon de 24 ans, Guillaume, et une fille de 16 ans, Carolanne. Je suis Canadien et j’habite Boucherville sur la rive sud de Montréal. Je suis toujours en activité dans mon domaine de l’actuariat (finances d’assurances) et de l’informatique.

Je pense être une personne ouverte d’esprit et j’aime bien participer à la vie de groupe et organiser des événements.

Quelle est ta relation avec le vélo ?

J’ai d’abord fait du cyclotourisme à partir de l’âge de 16 ans (je livrais des journaux, été comme hiver, depuis l’âge de 12 ans !)

Par à la suite je suis passé à la course à pied après ma rencontre avec Joe Malléjac, un breton d’origine qui m’a insufflé le goût du sport pour le reste de ma vie (ce fut un mentor pour moi).

À l’âge de 46 ans, suite à une blessure au genou, il m’a été indiqué de changer de sport pour une activité « plus légère » ; je n’ai pas suivi ses conseils de “légèreté” et je fais du vélo intensément maintenant depuis 10 ans.

Mes faits d’armes sont la traversée des Etats-Unis (6000 km) d’ouest en est et le Tour Cyclo de la Fédération française de cyclotourisme en 2014 et 2016 , pour lesquels j’ai appris à véritablement m’entraîner à vélo.

Pourquoi le Mexique Amérique centrale à vélo (MAC) 2017 ?
J’ai découvert les expéditions de la FFCT lors d’une conférence donnée par Christian Lemay (Paris-Pékin 2008) en 2010 et depuis je me suis intéressé activement aux événements de la FFCT. L’aspect culturel a été un élément fondamental de ma décision.

Mon calendrier de travail a pu me permettre de faire le MAC 2017.
Je suis très reconnaissant à l’organisation d’avoir permis à un Canadien d’y participer. J’ai même pris des cours d’espagnol...
À ce jour l’expédition a pleinement répondu à mes attentes.

Quels sont tes autres centres d’intérêt ?
L’hiver je pratique le ski de fond et je participe depuis plusieurs années à la Traversée de la Gaspésie en ski de fond et au Marathon Canadien de ski de fond (160 km sur 2 jours).

J’organise également des événements vélo d’endurance, comme Montréal-Québec en 1 jour (300 km) et je parraine une équipe pour le Grand défi Pierre Lavoie depuis quelques années. Par ailleurs j’ai organisé pendant plusieurs années des rallyes automobiles au Québec.

Je garde un intérêt pour le jeu d’échecs que j’ai pratiqué intensément dans ma jeunesse.

As-tu un message à faire passer à ceux qui liront ces lignes ?
Pour les personnes du Canada qui sont habituées à aller dans un “tout-inclus” à Cancun au Mexique, j’ai découvert une toute autre vision de ce peuple, gentil, aimable et ouvert sur le monde, et c’est présentement aussi le cas pour les autres pays visités.

Je voudrais également témoigner mon admiration à l’équipe d’organisation du MAC, en particulier Michel Cabart.

J’ai du mal à imaginer comment on peut organiser les repas, l’hôtel, les réceptions, et tout le reste..., sur une durée aussi longue, avec autant de réussite, malgré la langue et les communications qui ne doivent pas être toujours évidentes.


photo transmise par Michel Lebel


photo transmise par Michel Lebel


Note du webmestre :
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans