Jour 52, 21 mars : Usulatan - San Miguel

Michel Lebel

Lever à 6h00, non pas que les étapes sont longues mais parce que nous sommes dans la région chaude du Salvador. Il fait 28°C ce matin et je trouve ça frais. À Boucherville je me serais sûrement plaint !

Nous allons monter un col de 800m mais je suis serre-file. Le rôle de serre-file est d'être derrière le dernier participant. Nous sommes deux. En cas de pépin nous avons une radio à ondes courtes qui permet d'appeler ou de recevoir des appels de la tête du groupe. Dans un col ce n'est pas évident de ne pas monter à ta vitesse. Ce sont souvent les mêmes personnes qui sont derrière.

Finalement je décide de laisser 5 minutes d'avance au dernier, je jase avec Pédro le mécano, qui doit rester derrière moi et puis je pars à ma vitesse rejoindre le gars. Lorsque je le rejoins on jase un peu puis je mets pied à terre et j'attends de nouveau 5 minutes. De cette façon je monte à ma vitesse et je peux même faire le service de bidon.

Je suis quand-même impressionné par un gars qui finalement monte à sa vitesse presque sans pause alors que moi je monte à ma vitesse avec pauses. Il faut comprendre que monter un col de 800m à très basse vitesse peut prendre 2 à 3 heures, c'est pas mal long. Mon collègue français serre-file suit davantage le dernier et ça lui tape sur les nerfs. Il se demande pourquoi le gars ne roule pas plus vite... typiquement français !

Cette situation est arrivée aussi hier à Jean-Jacques, mon collègue canadien, qui a eu plus de patience que son co-serre-file français !

En passant je voudrais saluer Jean-Jacques. On parle peu de ces choses-là mais au Guatemala il y a eu un accident et un gars a dû être rapatrié en France. Aussi un de mes bons amis a dû passer 2 jours à l'hôpital. Quand l’accident est survenu, Jean-Jacques, qui est médecin gynécologue, a été un vrai Dr Welby. Lorsqu'il est arrivé sur les lieux il m'a immédiatement remis son vélo pour courir aux soins du blessé. Votre dévoué rédacteur étant tout ce qu'il y a de plus peureux, je me suis tenu loin jusqu'à ce que l'ambulance arrive. On m'a dit que Jean-Jacques a pris la direction des opérations. J'ai appris qu'au Québec un gynécologue est chirurgien. Jean-Jacques traîne son attirail avec lui et justement hier il a enlevé les points du gars qui était tombé et qui est revenu par la suite.

Nous passons à côté d'un volcan en éruption. Ne vous inquiétez pas, il l'est depuis des années et on ne voit que des fumerolles. Il y a 23 volcans en activité au Salador et au Guatemala. Il s'agit du prolongement de San Andreas et des Andes, une zone sismique. Le dernier séisme de 6.0 sur l'échelle de Richter date de 2015 et avait déclenché des alarmes de tsunami.


photo : Michel Lebel

Sur la dernière photo nous sommes à notre lunch, c'est exactement l'établissement que j'avais dénoncé au Mexique, le prolongement de PFK. Poulet pané avec frites sans goût et breuvage sans goût mais avec des panneaux publicitaires gros comme des maisons. En passant, sur une plage 2 jours auparavant nous avions mangé un plat de poulet fait par l'habitant avec ses poules, dont la poitrine de poulet aurait fait rougir St-Hubert et même Benny.


photo : Michel Lebel

Il fait 45°C dehors mais c'est sec. Plus tard je vais aller souper après que j'aurai officiellement rattrapé tout mon retard à vous envoyer mes récits. Mais avant je vais sauter dans la piscine et lire un bout de livre. Je vais ensuite passer au confessionnal de l'Académie française pour mon texte de dimanche de dimanche dernier qui doit être mis en ligne sur la page facebook de la Fédération française de cyclotourisme.

Distance parcourue : 46 km / cumulé : 3 744 km
Dénivelé positif : 870 m / cumulé : 35 720 m


Note du webmestre :
. à lire également : Vivre sur les flancs d’un volcan, par Jean-Luc Tranier
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans